"Fermer vos yeux maintenants ..." La blague...

Avis sur Fanaa

Avatar pier_karoutcho
Critique publiée par le

Fanaa est le troisième film de Kunal Kohli, réalisateur qui était jusqu'alors encore inconnu pour le novice que je suis en ce qui concerne le cinéma Bollywoodien. Si j'ai choisi de regarder Fanaa aujourd'hui, enfin ces deux derniers jours (oui honte sur moi je ne l'ai pas regardé en une fois), ce n'est pas pour Aamir Khan que je n'avais vu qu'une fois dans l'ignoble Lagaan mais avant tout pour la qualité d'une des chansons des films et son clip, Des Ragila alors que je me baladais dans Youtube (voir ici : https://www.youtube.com/watch?v=ILaNVFz6Me4). J'ai donc regardé le film, sans synopsis ni aucun conseil au préalable. Résultat : PIF ! Une baffette (et non pas PAF qui est une baffe à la Om Shanti Om ou Devdas). Non Fanaa m'a semblé intéressant dans le fait que c'est encore un exemple du caractère débridé d'un réalisateur Bollywoodien, qui se permet beaucoup de choses. Au niveau du scénario avant tout, mais aussi dans l'esthétique globale du film (cadrage, montage, sound-design). J'insiste cependant : sur le scénario avant tout !

Fanaa raconte comment Zooni, une belle aveugle (plutôt bien interprétée par Kajol) de la campagne part à la découverte de New Dehli et de l'amour. Ni une ni deux elle tombe amoureuse du chauffeur du car qui fait la visite de la capitale à elle et ses amies. Rehan (Aamir Khan) s'avère être un incorrigible coureur de jupons et un beau parleur mais il tombe sous le charme de la petite danseuse aveugle. Commencent alors les scènes comiques où le réalisateur fait de son mieux pour faire des gags originaux avec une aveugle. Rien à faire ça reste quand même des blagues faites à une aveugle mais ça semble faire rire tout le monde. C'est d'ailleurs une des particularité assez chouette du film : tout le monde se fout constamment du handicap de Zooni sans que cela semble l'a gêner le moins du monde. Elle restera pendant les trois quarts du film une femme qui se fait manipuler, vit sur un petit nuage d'amour bleuté et se fiche éperdument du machisme de Rehan. Mais bon on s'en fout puisqu'elle est quand même trop belle.

Jusqu'ici tout va bien. Même si le flirt dure un peu trop longtemps parce que Rehan ne cesse de lui en mettre plein la vue, les chansons de bonne qualité compensent et on s'attache aux personnages qui vont finir dans un lit, nus. C'est la première fois que je vois l'acte sexuel si explicitement présenté d'ailleurs dans un film de Bollywood. Là encore, Rehan lui en met plein la vue.

Jusque là tout allait bien. Mais les appels téléphoniques de plus en plus insistants que reçoit le sympathique guide touristique sont de plus en plus insistants. Que se trame-t-il là-dessous ? On n'en sait rien puisque l'un des protagonistes principaux meurt dans une explosion. A partir de là le film est une suite d'expérience glauque au possible, choquantes pour ce genre de comédie romantique puisqu'on passe bel et bien du romantisme nocturne de New Dehli à la froideur des hôpitaux (cette séquence vaut le coup d'oeil) et des bureaux des renseignements Indiens. Attention, ne vous méprenez pas ! Même si le twist surprend, que la situation est amusante, l'ambiance du film tourne définitivement vers le larmoyant. Malheureusement tout le monde ne peut pas faire du Devdas et la qualité de mise en scène est loin d'être au rendez-vous. D'autant plus que ce n'est pas la prestation d'Aamir Khan qui vous donnera une bonne raison de rester face à l'écran. Néanmoins...

Même s'il est loin d'être un chef-d'oeuvre, et que son réalisateur ne me semble pas être un artiste à suivre dans la jungle Bollywoodienne, Fanaa est définitivement intéressant dans le sens où ça reste quand même du grand n'importe quoi mais de l'acceptable. La couleuvre est juste assez maigre pour être avalé. Loin des productions insensées comme Eega la mouche : https://www.youtube.com/watch?v=lbWURFD4vdE (pas encore vu mais j'appréhende), la construction de l'histoire et son twist phénoménal font de Fanaa un film assez agréable à regarder, parfois poignant, accompagné d'une musique chantée par Shaan pour la voix de Rehan, et sentir le timbre de voix des chansons de Om Shanti Om, s'est toujours agréable.

Prochain sur la liste : Saawariya de Sanjay Leela Bhansali

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1099 fois
1 apprécie · 2 n'apprécient pas

Autres actions de pier_karoutcho Fanaa