Oui, c'est bien moi, Fantômas et bientôt, je serai le maître du monde.

Avis sur Fantômas se déchaîne

Avatar HITMAN
Critique publiée par le

Deuxième chapitre de la trilogie Fantômas du cinéaste André Hunebelle (Les trois mousquetaires, Les Quatre Charlots mousquetaires) consacrée aux personnages créés par Pierre Souvestre et Marcel Allain, entre Fantômas sorti en 1964 et Fantômas contre Scotland Yard sorti en 1967. Décoré de la Légion d'honneur, le commissaire Juve reçoit un télégramme de félicitations de Fantômas, dont les autorités se croyaient justement débarrassées. Pendant ce temps, les hommes de Fantômas enlèvent le professeur Marchand, l'inventeur du célèbre rayon télépathique...
Le casting se compose encore de Jean Marais (La Belle et la Bête, Le Bossu) dans les rôles du bad guy principal Fantômas, du journaliste Fandor et du professeur Lefèvre. Ce joint à lui l'autre star du film Louis de Funès (Pouic-Pouic, La Folie des grandeurs) dans le rôle du fameux commissaire Juve, roi du déguisement et du gadget avec bien sûr la ravissante Mylène Demongeot (Les Trois Mousquetaires, Camping), ainsi que Jacques Dynam (Les Démons de l'aube, L'Antidote), Robert Dalban (Les Tontons flingueurs, La Chèvre), Michel Dupleix (Les Barbouzes, Les Charlots contre Dracula), Jacques Marin (Jeux interdits, Te marre pas... c'est pour rire !), Dominique Zardi (Paris brûle-t-il ?, Vidocq), Henri Attal (OSS 117 se déchaîne, Le Glandeur), Raymond Pellegrin (Manon des sources, Viva la vie) et aussi Olivier de Funès, fils de Louis qui apparaît pour la première fois à l'écran dans ce film.

Deuxième service !

Fantômas enlève le professeur Marchand, un célèbre savant, pour s'approprier son invention : le rayon télépathique permettant de contrôler la pensée humaine. Cette invention lui permettra de dominer le monde entier. Mais dès la nouvelle tombée, Fantômas est immédiatement soupçonné par les journalistes. Lors d'une conférence de presse, le professeur Lefebvre dit que, sans les résultats de ses propres expériences en cours, Fantômas ne peut aboutir à réaliser son arme. C'est ainsi que pour piéger Fantômas, le journaliste Fandor prend la place du professeur Lefebvre lors d'un congrès scientifique qui se tient à Rome. Fandor, sa fiancée Hélène, le commissaire Juve et ses subordonnés prennent un train de nuit pour l'Italie croyant que Fantômas tombera entre leurs mains. Malheureusement ce dernier s'est également déguisé en professeur Lefebvre et la confusion est totale.

Ou est le mal ? Ou est le bien ? Pour moi, le bien, c'est ce que je désire !

Après avoir attiré dans les salles françaises 4,5 millions de spectateurs, toute l’équipe du premier Fantômas de 1964 reprend immédiatement du service dans cette suite déjà à l'écriture pendant la réalisation du premier opus, seule le personnage féminin de Lady Beltham interprété par Marie-Hélène Arnaud est absent. Les transfor­mations et les acrobaties de Jean Marais comptent moins que les numéros de déguisements de Louis de Funès. On se grime à qui mieux mieux dans ce second volet des aventures de Fantômas. Ce film suivant les traces du premier opus reproduit le même schéma mais en donnant plus d’ampleur à Louis de Funès et réussi à glaner 4,1 millions de spectateurs au box-office Français de 1965, un autre triomphe ayant permis la mise en route quelques années plus tard d’un troisième et dernier épisode.

Depuis la disparition de lady Beltham, j'ai besoin d'une présence.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 670 fois
9 apprécient

HITMAN a ajouté ce film à 5 listes Fantômas se déchaîne

Autres actions de HITMAN Fantômas se déchaîne