Avis sur

Fargo par Cyril Mok

Avatar Cyril Mok
Critique publiée par le

Bon je vais tenter de faire une critique de mon film Favoris, d’ailleurs je ne sait pas si c’est réellement mon favoris, mais j’aime le penser dans le sens ou ce film à été mon électrochoc qui ma rendu amoureux du cinéma.
Je n’est encore jamais osé jusque là, faire une critique, la peur de ne pas réussir a exprimer exactement mes sentiments sur ce film, qui m’aura fait passer par toute les émotions en deux heures, agacement, tristesse, pitié, rire, dégout … juste un thriller ?

Dans beaucoup de critique, beaucoup ne comprennent pas pourquoi ce film est culte, le voyant juste comme un film policier quelconque.
La nature de la majorité des films cultes ne se trouve pas dans la qualité technique, méme si ils en sont rarement dépourvut, mais généralement comment il a été vécu par le spectateur, et comment celui-ci le fera vivre par la suite. Une personne peut rester concentré sur le scénario d’un film et ne retenir que ca, alors que son atout et son charme ne résidait pas là.

Bon Fargo… ^^

Jerry, ce monsieur tous le monde, un homme bon, faible, qui lutte au quotidien pour faire vivre sa famille.
Jerry est endetté et n’assume plus sa situation, il a un plan inoffensif pour se faire de l’argent sur le dos de son vaniteux beau pére, faire enlever sa femme par deux malfrats complètements instables.
Un plan immorale certes, mais jerry dans son désespoir et sa naïveté ne pense pas à mal.
Car ce bonhomme ne vie pas dans un monde ou la violence est omniprésent, mais dans une ville ou tous le monde se connaît et respecte son prochain.

Quand un copain à vous se casse la figure dans les escaliers, votre première réaction, est de vous marrer, une réaction naturel et humaine, l’instinct de dédramatiser, avant que votre conscience ne reprenne le dessus.
Et bien Fargo c’est exactement ca !
On vous amène à avoir de l’empathie pour Jerry, pendant qu’il se casse la figure, avant de réaliser le coté dramatique de la situation.

William H Macy était fait pour ce rôle, le gentil Looser qu’on aimerait aider, mais qui s’enfonce dans sa bêtise.

Frances McDormand , une femme flic et enceinte, l’image de la femme lambda, mais qui sera au dessus de toute cette affaire, grâce à sa lucidité, sa patience et son instinct, la seul de l’histoire à avoir ces trais de caractère.

Buscemi et storemare, le duo d’escrocs, en qui seul un type comme Jerry pourrait avoir confiance. Les deux acteurs sont impeccables comme à leurs habitudes.

La pureté et l’innocence de la blancheur du paysage et le naturel des habitants de fargo, pousse le contraste à son paroxysme avec la tragique histoire et la personnalité des protagonistes.

Ce film est surtout un vécu, j’en suis ressortis chamboulé, et comme une histoire d’amour sa marque a vie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 663 fois
3 apprécient

Cyril Mok a ajouté ce film à 8 listes Fargo

Autres actions de Cyril Mok Fargo