Avis sur

Fargo par Blockhead

Avatar Blockhead
Critique publiée par le

Que ce soit le long-métrage Fargo, ou la série du même nom qu'il a inspiré, les deux oeuvres imaginées par les frères Coen démarrent de la même façon : avec un message d'avertissement stipulant qu'il s'agit d'une histoire vraie. Vraiment ? En réalité, c'est un peu plus compliqué...

Alors que la série Fargo a triomphé lors de la dernière cérémonie des Golden Globes. Réalisée par les géniaux frères Coen en 1996, le film y suit un éternel loser qui, endetté jusqu'au cou, fait appel à deux tueurs à gages pour kidnapper sa femme et réclamer une forte rançon au patriarche, son riche beau-père. Évidemment, tout part en vrille, pour un film à l'humour noir et loufoque, qui remportera deux Oscars, un César et le prix de la mise en scène au Festival de Cannes.

Mais si on ne saurait que vous conseiller de regarder Fargo, et ainsi que sa déclinaison télé d'ailleurs, là n'est pas l'objet de ma critique. Vous remarquerez en effet que le long-métrage, comme sa série, s'ouvre sur le message suivant : "Ceci est une histoire vraie. Ces événements ont eu lieu dans le Minnesota en 1987 (en 2006 pour la série). À la demande des survivants, les noms ont été changés. Par respect pour les morts, le reste est décrit exactement comme cela s’est déroulé." Classique me direz-vous... Mais au fur et à mesure que le scénario se déroule vous dites immanquablement : "Naaaan, mais c'est pas possible ! Ça s'peut pas que ça soit vraiment arrivé !"

Et bien toutes nos félicitations, vous n'êtes donc pas totalement dupe ! Dans le générique de fin, les plus attentifs auront remarqué qu'il est précisé que "Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé est purement fortuite." Bah... on m'aurait menti ? Ces farceurs de frères Coen se sont expliqués sur la question.

Alors que la série Fargo est diffusée sur la chaîne FX aux Etats-Unis et sur Netflix en France, il n'est pas inutile de revoir le film qui l'a inspirée, chef-d'oeuvre incontournable (prix de la mise en scène à Cannes en 1996) des frères Coen. Fargo, donc, est un film noir comique et hivernal, dans lequel le duo de cinéastes en profite pour agrandir sa galerie de personnages bien frappés. Avec son accent traînant, la très enceinte Frances McDormand (oscarisée pour l'occasion) est la seule à apporter un peu de douceur dans cet univers masculin et pourri par l'argent

Fargo histoire vraie

Le scénario est réellement original, les personnages également issus de l'imagination débordante des cinéastes. En revanche, ils se sont vraiment inspirés d'un sordide fait divers pour UNE scène du film. Celle où l'un des tueurs à gages se débarrasse d'un corps à l'aide d'une machine à broyer le bois, scène emblématique du long-métrage. Dans le Connecticut, la malheureuse Helle Crafts, hôtesse de l'air, a terminé de la même façon, assassinée par son mari, pilote. Mais c'est tout ! Aucun kidnapping, aucun vendeur en assurance, pas de gangsters... juste une effroyable méthode pour dissimiler un cadavre qui a visiblement amusé les frères Coen.

Dans la série Fargo, pas de broyeur à bois, mais le message d'introduction est similaire, telle une signature qui relie le film à sa version télé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 322 fois
1 apprécie

Blockhead a ajouté ce film à 41 listes Fargo

Autres actions de Blockhead Fargo