Simple délire?

Avis sur Fenêtre sur cour

Avatar abscondita
Critique publiée par le

Alors là, je dois dire que c’est un Hitchcock qui m’a bluffée !! Quel film excellent !
Jeff, un homme coincé dans son fauteuil, une jambe dans le plâtre s’ennuie… Et pour passer le temps quoi de plus simple qu’exercer le voyeurisme sur le dos des voisins !

A l’ouverture du film, la caméra balaie les immeubles qui forment l’horizon de Jeff et que nous ne quitterons pas de toute la durée du film. Nous découvrons ainsi son voisinage, tout ce qu’il y a de plus ordinaire, jusqu’à ce qu’il nous devienne familier à force de le regarder vivre. Car nous sommes associés au voyeurisme de Jeff et nous avons bien du mal à juger de tout ça ! On peut donner tellement d’interprétation sur ce que l’on voit de l’extérieur…

Un voisin inquiète Jeff qui est persuadé qu’il a tué sa femme ! Qu’en penser ? Du délire provoqué par le manque d’activité ? Ou est-ce réel ? Et nous balançons d’un avis à un autre durant le film jusqu’au dénouement final …

A cette trame de fond s’ajoute la relation que Jeff entretient avec Lisa amoureuse de lui. Il est persuadé qu’ils ne sont pas faits l’un pour l’autre. Lui est un photographe baroudeur et elle une mondaine. Lisa est interprétée par Grâce Kelly qui est magnifique dans ce rôle.

Du point de vue de la réalisation, Rear Window est très soigné. Dans un premier temps, la caméra est subjective, elle montre Jeff, ce qu’il voit puis sa réaction. Dans un deuxième partie, la caméra devient objective, se concentrant sur ce qui se passe dans cette banale cour d’immeubles et diversifiant les angles de vue.

La résolution finale est pleine d’humour… C’est la résolution non seulement de la grande question du meurtre ou non, mais aussi de la situation des voisins qui nous sont devenus familiers, la situation a évolué pour chacun d’eux. C’est aussi la résolution de la situation de Lisa qui savoure triomphante son magazine de mode, allongée gracieusement sur le lit.

Ce film qui croque à la perfection l’être humain dans le cadre particulier de sa vie d’immeuble, banale et quotidienne est un vrai moment de plaisir, orchestrant le suspens avec brio et humour.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 209 fois
15 apprécient

abscondita a ajouté ce film à 4 listes Fenêtre sur cour

Autres actions de abscondita Fenêtre sur cour