Le vice du voyeur

Avis sur Fenêtre sur cour

Avatar Melly
Critique publiée par le

Mon Hitchcock préféré. Je l'adore car il explore l'un de nos plus gros vice: le voyeurisme! Le fait qu'au milieu du film, nos deux héros se rendent compte qu'ils ont peut être tort, et qu'après tout cet homme est peut être innocent, et qu'ils ne peuvent s'empêcher d'être déçus, montre bien le paradoxe de la situation. Ils sont déçus qu'elle ne soit pas morte, déçus d'avoir tort, et c'est un des moment jubilatoire du film parce que nous aussi on se rend compte qu'on voudrait qu'elle le soit!! Enfin bref, tout ça pour dire qu'il en faut peu pour nous retourner, et Hitchcock a l'art de toujours trouver ce que c'est.
Ajoutez à cela James Stewart et la divine (oui DIVINE) Grace Kelly, et on obtient un chef d'œuvre...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1779 fois
46 apprécient · 1 n'apprécie pas

Melly a ajouté ce film à 13 listes Fenêtre sur cour

Autres actions de Melly Fenêtre sur cour