👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Aie. Aprés l'excellent Your Name, moins bon des Shinkai pour moi, mais tout de même de qualité, le grand public a pu, une nouvelle fois aprés certains Ghibli, découvrir l'animation japonaise dans ce qu'elle a de meilleure. Et effectivement, Your Name est une magnifique vitrine d'un médium qu'a titre personnel, je suis loin de porter dans mon coeur. J'aime quelques animes, et l'intégralité du travail du génie Makoto Shinkai, mais c'est à un prés tout. Pour autant, aprés le succés retentissant de Your Name et, dans une moindre mesure, de Koe No Katachi, les films d'animation japonais semblaient aller, pour moi, dans la bonne direction.
Le trailer de Fireworks promet un film magnifique, et c'est donc plein de bonne volonté, mais sans trop d'espoir non plus, que je me pointe dans la salle de ciné. Et puis c'est l'incompréhension totale.

Presque rien n'est réussi dans Fireworks : les personnages sont inintéressants. Sympathiques, plus ou moins, mais trés peu d'empathie, trés peu de volonté de les voir évoluer et intéragir. La faute à une écriture oscillant entre le ridicule ou le risible. Je parle pas de juste quelques répliques la, il y a énormément de propos prononcés par nos protagonistes qui n'ont absolument rien a foutre la. Et le problème n'est pas que dans le script. Le plus gros problème, le plus gros point noir du film, celui qui écrase tout le reste, c'est la

relation entre Nazuna et Norimichi. Ca sort juste de nulle part. Y'a rien, c'est vide. Il n'a absolument aucune raison de l'aimer, elle n'en a pas plus. Les mecs s'emballent de ouf pendant tout le film, allant même jusqu'a vouloir partir tous les deux, alors qu'il se sont parlés une fois et demi et qu'il n'y avait aucune alchimie durant lesdites répliques. J'ai pas non plus l’impression qu'ils avaient eu un passé qui auraient pu justifier cette affection.A la fin, les deux espèrent se revoir dans un autre monde, comme des âmes soeurs sans cesse séparés par la vie, sauf que ce que le spectateur voit, ce sont deux étrangers qui disent s'aimer sans aucune raison derrière. Je demande pas de faire une histoire d'amour de 3 heures, mais la, y'a rien. Regardez plutôt le chef d'oeuvre qu'est 5 centimètres par seconde, de Makoto Shinkai. Les moments ou l'on nous montre pourquoi les protagonistes s'aiment tiennent en quoi, 10 minutes maximum ? Même pas. Mais ca marche. Parce qu'ils ont de vraies raisons de s'aimer, parce que c'est bien écrit, que c'est touchant comme pas permis. La différence entre une belle écriture, et une relation absurde et improbable.


Quant a l'histoire, sans être originale, elle avait pourtant tout pour être sympathique et offrir de l'émotion. Mais à cause des gros problèmes d'écriture, c'est raté. Je pourrais parler également de l'absurde scène ou le réal,

sous hallucinogène au troisième degré, part dans un trip barbie acidulé. Mais on est plus à ça prés.


Malheureusement, les problèmes ne sont pas finis : on a de temps en temps le droit aux poncifs de la japanimation qui personnellement me donnent envie de casser ma télé - par exemple,

la réplique sur les seins de la prof, ou de prendre une photo de la culotte de cette dernière, ou encore le personnage parfois tellement timide que c'en est énervant. C'est ultra lourd, et c'est le problème que j'ai avec les animes de manière générale. Dans de rares cas, c'est bien fait, mais clairement, ici, non. -


Et que dire de la mise en scène et du montage souvent diapocalyptiques et encore une fois totalement incompréhensibles. C'est parfois un vrai supplice à regarder.

Alors, y'a-t-il des points positifs ? Oui, tout de même. De trés belles musiques parfois. Et quelques superbes idées esthétiques qui en foutent plein les mirettes. Mais c'est tout. Et c'est bien trop peu.

Clairement, l'idée de Fireworks était de faire un second Your Name. Ca se voit avec ces quelques idées esthétiques somptueuses propres aux métrages de Shinkai, qui foisonnent de poésie et de magnificence, ainsi que sur le pitch général. Sauf que lui, il se contente pas de foutre deux trois jolis trucs. Il construit ses personnages et son film avec sincérité, intelligence et authenticité. Et ça change absolument tout.
Si vous voulez voir du romantisme, de la beauté, de la poésie, allez voir l'oeuvre de Shinkai. Explosez vous les mirettes de bonheur devant le parc de Garden of Words, pleurez devant la pureté émotionelle d'un 5 centimères par seconde, ayez des frissons devant la sincérité d'un The Place Promised in our Early Days, soyez émus devant le sublime message d'un Voyage vers Agartha. Et dans une moindre mesure, mais tout de même, amusez vous devant Your Name. Mais ce Fireworks ne réussit rien de tout ça. Un échec, ni plus, ni moins. Ca m’attriste parce que je suis sur que les mecs derrière avaient les meilleures intentions du monde. Mais parfois, les intentions ne suffisent pas.

Kousei
4
Écrit par

il y a 4 ans

10 j'aime

15 commentaires

Fireworks
Kousei
4
Fireworks

Incompréhensible

Aie. Aprés l'excellent Your Name, moins bon des Shinkai pour moi, mais tout de même de qualité, le grand public a pu, une nouvelle fois aprés certains Ghibli, découvrir l'animation japonaise dans ce...

Lire la critique

il y a 4 ans

10 j'aime

15

Fireworks
Marouane1804
6
Fireworks

Un feu d'artifice sans éclat

Brandissant fièrement sur son affiche "par le producteur de Your Name", Fireworks a donc suscité une attente auprès des fan d'animation japonaise. Le hic, c'est que le film est loin d'être un chef...

Lire la critique

il y a 4 ans

5 j'aime

2

Fireworks
Tanja
6
Fireworks

Remake dispensable ?

Ce film d'animation est une nouvelle version du feuilleton Uchiage hanabi, shita kara miru ka? Yoko kara miru ka? sortie sur les petits écrans japonais en 1993. Le moins que l'on puisse dire...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime

Postman
Kousei
10
Postman

De l'influence de l'opinion générale

Je regardais un documentaire sur Kevin Costner hier soir, et à ma grande surprise, l'on annonce à la télévision que Bodyguard et Postman sont de mauvais films. Bodyguard, j'adore, mais ok, c'est...

Lire la critique

il y a 6 ans

12 j'aime

6

Fireworks
Kousei
4
Fireworks

Incompréhensible

Aie. Aprés l'excellent Your Name, moins bon des Shinkai pour moi, mais tout de même de qualité, le grand public a pu, une nouvelle fois aprés certains Ghibli, découvrir l'animation japonaise dans ce...

Lire la critique

il y a 4 ans

10 j'aime

15

Rencontres à Elizabethtown
Kousei
10

Merveille à Elizabethtown

Elizabethtown est sans doute un des films les plus sous-estimés que j'ai vu. Et j'ai le sentiment que je ne comprendrai jamais vraiment pourquoi. Déjà, comme bon nombre de films, celui-ci est mal...

Lire la critique

il y a 6 ans

8 j'aime