Affiche Frontière(s)

Critiques de Frontière(s)

Film de (2008)

Critique de Frontière(s) par Mickaël Barbato

France, 2002, l'entre deux-tours des élections présidentielles. Un "n'est-ce pas" retenti dans le pays des fromages qui puent, Jean-Marie Lepen est qualifié pour le second tour. Des émeutes éclatent un peu partout, des images annonciatrices d'une autre rébellion qui surviendra dans les banlieues. Un petit groupe de ouaich-ouaich se fait courser par les keufs t'as vu, avec un bon gros tas de... Lire la critique de Frontière(s)

30 1
Avatar Mickaël Barbato
1
Mickaël Barbato ·

Lux-Metzlerei

Frontières partait d'un postulat sympa et promettait du gore. De quoi amener les adeptes de film de genre dans les salles. Le postulat, c'était qu'une bande de jeunes en fuite se retrouvent dans une auberge reculée de l'Est de la France, face à des tenanciers qui en veulent à leur intégrité physique. Je ne sais pas par quel défaut commencer. Le jeu atterrant des acteurs ? La débauche... Lire la critique de Frontière(s)

10 4
Avatar Spark
5
Spark ·

Quo vadis?

Le film de Xavier Gens était très attendu après la sortie de A l'intérieur. Le renouveau du film de genre français semblait être lancé. Avant de sortir dans les salles françaises, Frontière(s) a traversé quelques péripéties. Luc Besson et sa société de production Europa Corp avaient senti le bon coup et avait demandé à Xavier Gens de tourner l'adaptation de Hitman, en contre partie de la... Lire l'avis à propos de Frontière(s)

10 1
Avatar Engagé-Guignol
6
Engagé-Guignol ·

Aux Frontière(s) du bon film...

Je suis très embêté pour parler de ce film. Tout d'abord, parce que le cinéma français, cette fameuse exception culturelle, n' jamais été réputé pour son cinéma de genre (même si cela évolue depuis quelques années), que lorsqu'un bon réal apparaît, il se trouve vampirisé par Hollywood, qui a la force de persuasion qu'on lui connait (un indice: elle se mesure en dollars américains). D'autre part,... Lire la critique de Frontière(s)

10
Avatar elSkatos
5
elSkatos ·

Eurociné's not dead

Reprenons Frontière(s). Sur le papier, nous avons : - L'histoire qui débute en France où l'extrême droite gagne aux élections. Dans la ville, c'est l'émeute générale. De là fuit une bande de jeunes racailles qui passent la nuit dans une auberge à la frontière. Auberge occupée par une famille dégénérée de rednecks, dont le patriarche est un nazi, qui vont les éliminer. Le film inclut des scènes... Lire l'avis à propos de Frontière(s)

7 8
Avatar Siry
1
Siry ·

Critique de Frontière(s) par GRLC

Des jeunes de banlieue fuient la région parisienne alors que des émeutes éclatent suite à l'arrivée, au second tour des présidentielles, d'un candidat de l'extrême-droite (oui, Xavier Gens s'est inspiré d'événements qui sont malheureusement véridiques). Les quatre jeunes, avec parmi eux la sublime Karina Testa, ont une raison supplémentaire de fuir : il y a une histoire de magot pas claire, et... Lire la critique de Frontière(s)

5
Avatar GRLC
5
GRLC ·

Les français parlent aux français

M'ouai... Je ne suis aps sûr de bien comprendre le discours politique que le film véhicule. On parle de ce film comme une mise en garde contre l'extrêmisme. Mais ce film est lui-même extrêmiste. En présentant des habitants de la France profonde complètement demeurés. Puis les personnages principaux ne sont pas parfaits, petits voleurs, provocateurs... On n'a pas envie de les aimer. Je pense donc... Lire l'avis à propos de Frontière(s)

5
Avatar Fatpooper
5
Fatpooper ·

Frontière(s)

Malgré un amour évident du film de genre, remarquable notamment par la multitude d'influences visibles à l'écran, Xavier Gens réalise un film pas vraiment convaincant, qui semble a contrario, être plutôt opportuniste, en surfant sur la nouvelle popularité du gore dans les salles obscures. Se voulant choquant et pertubant, le film manque cruellement d'imagination et va cueillir ça et là, les... Lire l'avis à propos de Frontière(s)

3
Avatar Spoof
3
Spoof ·

Halte à la publicité mensongère !

Frontière(s) est un film qui me turlupine un tantinet après visionnage... Et ce, sous beaucoup d'aspect. Déjà parlons du fond. Pour moi, il existe deux types de cinéma d'horreur : l'engagé et le décontracté. L'engagé qui à travers l'épouvante ou l'horreur trouvera un écho de réflexion, de remise en question d'un système ou d'une idéologie. Et le décontracté qui aura uniquement une... Lire la critique de Frontière(s)

2
Avatar Haydan
3
Haydan ·

Ne vous fiez pas à l'avertissement.

Ce film n'est éprouvant que pour le bon goût. Grotesque à souhait, mais le problème est qu'on a toujours l'impression qu'il aurait voulu se prendre au sérieux...chose impossible étant donné la qualité de l'ensemble (avec en bonus la pire nuit américaine de tous les temps). Lire l'avis à propos de Frontière(s)

3
Avatar youli
2
youli ·