Is the black fashionable ? Oui je me remets à écrire …

Avis sur Get Out

Avatar Alexandre Burton
Critique publiée par le

Get Out semblait être un film plutôt ambitieux lorsque l’on se rendait compte à quel point la bande annonce était réussie. Pourtant, malgré la promesse d’une œuvre psychologique et horrifique, on se rend très vite compte du faible potentiel que dégage le film malgré son incroyable originalité sous-exploitée.

Jordan Peele (le réalisateur) livre son premier long-métrage sans pour autant proclamer le vide sidéral de sa carrière. Il joue dans des films plutôt comiques, nanars américains et autres œuvres méconnues mais change de registre avec Get Out, telle une volonté de se refaire. En soi, le film nous décrit l’escapade dans laquelle est tombé Chris (Daniel Kaluuya, Sicario), un noir sortant avec une blanche chez qui l’ambiance familiale semble particulièrement « bizarre ». Au fil des jours (ou devrais-je dire des heures), il se rend compte de l’envers du décor, intimement lié à sa belle-famille. Un scénario pour le moins banal mais qui aurait pu mieux porter ses fruits si son scénariste (alias le réalisateur) avait creusé un peu plus loin. En effet, la narration est bonne, l’ambiance particulièrement réussie mais beaucoup de faits sont trop survolés et simplistes. On aurait aimé une psychose un peu plus forte et surtout un dénouement un peu moins scolaire. Toutefois, lorsque l’on réfléchit au message du film et à son idéologie, certes ce n’est pas parfait mais c’est une sympathique petite bouffée d’air frais.

Daniel Kaluuya représente son personnage de manière juste et son visage (ou plus précisément ses yeux) deviendra(ont) un emblème phare du film. En gros, il fait généreusement son travail sans pour autant compromettre le film. J’avais presque l’impression de retrouver Rami Malek de Mr Robot mais en beaucoup moins compliqué. Quant au reste des personnages, c’est assez froid et relativement scindé. On ressent une forte disparité d’un personnage à l’autre (vu l’histoire) ce qui au final n’est pas plus mal. Des visuels épurés, des soundtracks passables, tout cela n’est en fait qu’au second plan, tant les personnages et l’ambiance sont mis en avant (voir peut-être même un peu trop). Et c’est malheureusement ce qui empêche le scénario d’être crédible car sur les une heure et demie de film, seulement trente minutes (la fin) arrivent à assembler de manière juste histoire et ambiance

Notamment la scène où Chris est enfermé dans le salon avec la tête de cerf.

Autrement, c’est uniquement un jeu d’ambiance. Un jeu tellement conséquent qu’on en oublie de se poser les bonnes questions (pourquoi agissent-ils comme ça ? Mais qui sont-ils ?). Une meilleure alliance et moins de simplicité auraient rendu ce film incroyable !

Sans pour autant le nier, Get Out reste toutefois un divertissement de choix (pour un premier long métrage), un film qui ne prend pas beaucoup de temps, peu d’énergie et qui n’amène pas à énormément réfléchir (le contraire aurait été plus qu’appréciable). C’est juste un film qui fera son petit effet de mode, tout comme Split l’a fait en début d’année. The Black is fashionable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 579 fois
7 apprécient

Autres actions de Alexandre Burton Get Out