The man with the Midas touch!

Avis sur Goldfinger

Avatar Melly
Critique publiée par le (modifiée le )

Suite à l’effervescence autour de Skyfall et du magnifique thème d’Adèle, je me suis lancée à la redécouverte des anciennes chansons qui ont fait la gloire de 007. Là-dessus, je tombe bien évidemment sur Goldfinger de Shirley Bassey. C’est alors que de vagues souvenirs d’enfance ont ressurgi, je me souviens d’une femme sur un lit, transformée en or! Ma curiosité s’est alors emballée, il fallait que je revoie ce film, trop intriguée par ce pouvoir magique.

Notre cher Bond a la lourde tâche d’arrêter Auric Goldfinger, qui a pour projet de faire exploser la réserve d’or américaine. Et pour cela il se voit offrir toute la panoplie du parfait espion et notamment la célèbre Aston Martin (et son fameux bouton rouge que l’on retrouvera dans Skyfall). Je dirais même que j’ai été très impressionnée de la voir munie d’un GPS (même s’il a l’air illisible hahaha). Et puis évidemment James se fait quelques nanas au passage, ce qui me fait toujours rire ! Est-ce que quelqu’un a déjà pensé à remercier ces femmes pour service rendu à la nation?? Non parce que quand même, quand on s’appelle Pussy et qu’on pilote des jets, on mérite une médaille!

J’ai quand même été déçue de ne pas avoir vu plus de corps changés en or je dois dire, mes souvenirs m’avaient laissé une image beaucoup plus « Midassienne » de Goldfinger. Mon imagination débordante avait confectionné un méchant des plus machiavéliques manipulant le côté sombre de la force !! Et non, c’est juste de la peinture… Oh well…

Je suppose que je peux me satisfaire de Sean Connery en séducteur invétéré, de l'homme de main chinois au chapeau qui décapite, et de Pussy pilote de chasse. Tout cela a un goût "Old school" que j'adore, James Bond sauve le monde comme s'il lisait son journal du dimanche...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1090 fois
35 apprécient

Melly a ajouté ce film à 4 listes Goldfinger

Autres actions de Melly Goldfinger