Avis sur

Gone Girl par JesseBellaiche

Avatar JesseBellaiche
Critique publiée par le

[Scénario: 5/5]
Sous la plume de Gillian Flynn, l'auteure du roman du même nom sur lequel se base le film, le script de "Gone Girl" se révèle être un véritable bijou d'écriture ! Un thriller pourvu d'une trame de base toute simple comme on en voit des centaines adaptés au cinéma, au point que j'étais prêt à passer à côté de ce film, selon moi "sans prétention". Grossière erreur ! "Gone Girl" est un incontournable de 2014 ! Ne vous laissez pas berner par une bande-annonce des plus sobres sur fond de musique mielleuse. Creusez ! Et soyez prêts à découvrir la pépite...

[Mise en scène: 4/5]
La mise en scène est très bonne. Elle ne suit pas entièrement la trame du roman, mais a été repensée habillement par Fincher et Flynn pour répondre au format du long-métrage.
Ceci étant, le film a une construction très particulière et j'ai du mal à savoir si j'ai apprécié cette différence, mais une chose est sûre: attendez-vous à être troublé par des questions d'ordre chronologique (je n'en dirais pas plus).
Maintenant je dois quand même reconnaître que Fincher est un réel orfèvre quant à la mise en scène et au développement de son récit (il en avait déjà fait la preuve avec "Se7en" et "The Game" notamment): là où la plupart des thrillers se contentent d'une construction simple:
1) pitch de départ (idée reçue)
2) twist (contre-vérité)
3) dénouement (qui se veut en général rassurant et rationalisant)
"Gone Girl" va bien au-delà de ces règles (trop ?) simples en maintenant une tension homogène du début à la fin et en créant un puissant malaise qui s’immisce dans le cœur du spectateur petits bouts par petits bouts si bien qu'on garde cette sensation de dérangement même après être sorti de la salle.

[Acteurs: 5/5]
Ben Affleck n'est pas mauvais dans ce rôle de mari maladroit un peu désinvolte. L'histoire étant pour majeure partie vécue depuis son point de vue, on a vite tendance à le considérer comme proche de nous et à s'approprier sa vérité, mais soyons honnêtes, ce rôle... c'est presque du gâteau pour un type comme Ben. A ses côtés on retrouve la sublime Rosamund Pike ("We Want Sex Equality", "Jack Reacher") et, comme Nick Dunne dans le film, on a vite fait de tomber sous son charme. C'est peut être légèrement injuste de le voir comme ça, mais "Gone Girl" repose presque entièrement sur les épaules de son actrice de tête. Et quelle actrice ! Son jeu est irréprochable, percutant, bluffant.
Au second plan c'est un excellent Neil Patrick Harris que nous retrouvons. Proche en apparences de son alter ego Barney Stinson mais très différent psychologiquement et là aussi ça sonne juste. On appréciera aussi les rôles secondaires de Carrie Coon qui joue la soeur de Nick Dunne (Ben Affleck) ainsi que Missi Pyle dans son rôle de bimbo écervelée, grande prêtresse des médias.

[Photographie: 5/5]
Dans un style très épuré, chaque plan semble rigoureusement calculé. Les enchaînements sont limpides, rythmés, rien à dire ici, si ce n'est que c'est beau.

[Bande Originale 5/5]
Quel régal cette musique ambiante qui traîne en fond tout le long du film. On pourrait presque l'oublier tellement elle se fond bien dans le décor et pourtant ne nous y trompons pas, c'est bien a elle que l'on doit cet effet de désorientation interne car alors même que l'atmosphère du film devient de plus en plus sordide, la musique elle devient de plus en plus "souriante" et mélodieuse, on se croirait presque dans un rêve. Qui parle de cauchemar ? Merci donc à Trent Reznor et Atticus Ross pour la composition des thèmes magnifiques de "Gone Girl" que l'on écoutera avec grand plaisir encore et encore.

[TOTAL: 4,8/5]
Attention si comme moi vous n'avez regardé la bande-annonce de "Gone Girl" que d'un oeil, ou lu le scénario en diagonale il se pourrait que vous passiez à côté d'un incontournable de 2014...
En effet "Gone Girl" ne nourrit au départ pas une ambition très grande et pourtant sa réalisation est excellente ! En cause: le formidable scénario de Gillian Flynn (que l'on espère voir poursuivre son activité de scénariste) qui, au cœur d'une ère où l'écriture semble avoir perdu toute originalité, se démarque profondément d'autres films dans le même ton. Au-delà de la scénarisation du film on appréciera la très juste critique des medias comme outil de manipulation de masses dénué de tout jugement. Le thème du mariage n'est pas en reste puisqu'il fait au travers du film l'objet d'un tout autre "éloge"...
En somme je ne peux que vous recommander "Gone Girl" qui restera, très certainement, le film le plus surprenant de 2014 !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 259 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de JesseBellaiche Gone Girl