Avis sur

Green Room par Quintin Leneveu

Avatar Quintin Leneveu
Critique publiée par le

Après "Blue Ruin", Jeremy Saulnier à un milieu tout à fait différent : punks et nazis ! Alors que les Ain't Rights joue dans une salle à tendance neo nazi, le groupe est témoin d'un meurtre et se retrouve enfermé dans leur loge, bloqué par des nazis. Centré sur cette unique pièce (la fameuse Green Room), le film n'en sortira que très peu, toujours pour s'adonner à la violence, avec usage d'effets gore très réussi. Ainsi, c'est dans cette petite pièce que se noue une intrigue assez simple, type "Assaut", où un groupe doit survivre coute que coute. Le choix de neo nazis comme antagonistes relève ici clairement d'un choix manichéens évident : gentil punk contre méchant nazi. Pas vraiment de sous texte raciste ici.
Côté technique, si l'image a des couleurs interessantes, on regrettera la confusion des scènes d'actions, trop fouillis, trop rapide, pas intelligible. A côté de cela, un joli travail du son rend l'ensemble des plus agréables.
Côté acteur, le casting est de qualité. Le groupe de punk, secondé par Imogen Poots, est plus que convaincant, et la présence de Patrick Stewart en leader des nazi est un plus évident.
Au final, si "Green Room" n'est pas exempt de défauts, il reste un film très convaincant, prenant et doté d'une atmosphère très interessantes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 245 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Quintin Leneveu Green Room