Bande-annonce
Affiche Greenberg

Greenberg

(2010)
12345678910
Quand ?
5.7
  1. 25
  2. 46
  3. 93
  4. 192
  5. 319
  6. 405
  7. 334
  8. 114
  9. 23
  10. 7
  • 1.6K
  • 31
  • 565

Los Angeles. En attendant mieux, Florence Marr, qui rêve de devenir chanteuse, travaille chez les Greenberg comme assistante personnelle. Autrement dit, elle s'acquitte pour eux des tâches du quotidien les plus rébarbatives... Lorsque Philip Greenberg emmène sa femme et ses enfants en voyage à...

Casting : acteurs principauxGreenberg

Casting complet du film Greenberg
Match des critiques
les meilleurs avis
Greenberg
VS
Avatar CroixDeMalte
7
Critique de Greenberg par CroixDeMalte

Si Ben Stiller est plutôt habitué aux rôles comiques, il a déjà démontré par le passé qu'il pouvait très bien porter un rôle un peu plus sérieux (« La Famille Tennenbaum », par exemple). Greenberg, c'est SON rôle, une comédie dramatique qu'il va vraiment porter à bout de bras. Ce film est d'autant plus attirant qu'il est écrit et réalisé par Noah Baumbach (réalisateur de l'excellent « Les Berkman se séparent », et scénariste de « La Vie Aquatique » et « Fantastic Mr. Fox » de Wes Anderson)....

4
On n'est pas au musée ??

Ben Stiller joue un quadragénaire, déprimé et acariâtre et même s’il y met tout son coeur, ça ne suffit pas. On remarque encore les grimaces du film précédent. Greta Gerwing en trentenaire, célibataire et paumée, elle sait faire et j’aime bien son naturel. L’histoire de cette rencontre improbable est parfois marrante mais le cinéma indépendant américain, à force de vouloir être différent, finit par se ressembler. Les mêmes personnages loufoques et décalés, les aventures de bobos déprimés ou... Lire l'avis à propos de Greenberg

4

PostsGreenberg

Vous avez une anecdote, une vidéo/photo ou une simple question sur ce film ?
Critiques : avis d'internautes (52)
Greenberg
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Greenberg par snakesolid203

Une oeuvre qui regroupe plusieurs thèmes très humains tels que l'existencialisme, l'amour ou bien encore l'amitié. Tout cela abordé d'une façon bien étrange. En effet, on suit l'histoire d'un homme constamment à la recherche de lui-même, de son destin, son but dans la vie sans jamais vraiment savoir vers quel axe se tourne le film. Tout cela devient vite irritant, à tel point que l'on se demande... Lire la critique de Greenberg

1
Avatar snakesolid203
5
snakesolid203 ·
Découverte
Life is wasted on people

J'aime beaucoup ce film, je le trouve très doux. Autant que mon plaid, le meilleur plaid du monde : il est blanc donc doux mais ce qui est formidable c'est que les deux faces n'ont pas la même douceur : il y a le poil fin et long et un peu foufou - le loup - et le poil épais et court et un peu renfermé - le mouton. Greenberg possède ces différents tons de doux avec ses deux personnages timides... Lire la critique de Greenberg

9 3
Avatar slowpress
10
slowpress ·
Loose lyrique.

Roger Greenberg est un loser. Après être sorti d'une dépression nerveuse qui l'a tout de même conduit jusqu'à l'asile, après avoir longtemps vécu à New York, il revient pour quelques semaines habiter Los Angeles, dans le grand pavillon de son frère Philip (qui lui est évidemment un stéréotype de réussite sociale, avec femme, enfants, argent, chien, maison et voyages dans des pays exotiques). La... Lire la critique de Greenberg

7
Avatar Kalès
8
Kalès ·
Critique de Greenberg par Alexandre

Casting impec, bande son nickel, mais scénar mince et personnages peu attachants (en même temps, pour celui de Stiller, c'est un peu le but) : du ciné US indé à la limite de l'auto-caricature (sans tomber dans un niveau de catastrophisme putassier genre Precious, quand même), qui se laisse regarder (parfois difficilement en cas d'heures de sommeil à rattraper) mais surtout oublier, assez vite. Lire l'avis à propos de Greenberg

10
Avatar Alexandre
5
Alexandre ·
Critique de Greenberg par Vadim

Noah Baumbach à la réalisation, Ben Stiller qui ne devait pas être drôle et cette actrice inconnue et touchante, et James Murphy à la bande-originale, le tableau était prometteur. J'ai aimé le portrait de cet homme neurasthénique (au point de rendre son chien malade?), perdu, égocentrique, de cette histoire d'amour balbutiante où deux êtres blessés vont apprendre à se soigner mutuellement. Lire la critique de Greenberg

8 2
Avatar Vadim
7
Vadim ·
Toutes les critiques du film Greenberg (52)
Bande-annonce
Greenberg
Vous pourriez également aimer...