pédagogique mais pas très biopic

Avis sur Harriet

Avatar choufchouf
Critique publiée par le

La première femme noire qui paraîtra sur les billets de 20 dollars sera Hariett Tubman, C'est sans doute pour cela que la réalisatrice s'est empressé de faire le buzz. Et quoi de plus louable que de rendre hommage à cette figure mythique de la résistance et de l'insurrection contre l'esclavagisme.

J'ai trouvé le traitement de l'histoire un peu cheesy (de la musique aux décors en passant par le jeu des acteurs) et le personnage d'Harriet au début ressemble un peu à celui de la protagoniste de la couleur pourpre sans vouloir être méchante... Puis au 3/4 du film elle se transforme en une badass absolue qui remballe tout le monde sans vraiment trop raconter la progression de son état d'esprit et de son parcours qui a construit et modelé ces changements. Dommage que les scénaristes n'aient pas plus approfondis la psychologie de cette femme exceptionnelle qui a tant fait pour la communauté noire américaine mais aussi pour les femmes... On aurait pu montrer les moments d'injustice ou d'humiliation, les coups durs qui ont pu forgé son caractère et la mener vers cette lutte et ce destin de "chef de train". Car si on nous montre brièvement l'underground railroad, on ne l'explicite pas assez non plus.

Au final, même si le combat courageux et l'histoire folle de cette héroïne tient du miracle et de la grâce de dieu (encore un parti pris pas assez poussé), à la fin du film on ne connaît pas vraiment cette Hariett. Avait elle un caractère fort? était-elle pieuse, drôle, rebelle, colérique, sage et calme? D'où lui vient sa compassion? Tout cela n'est pas probant dans le film qui la met en lumière... Dommage! A vouloir faire le buzz, ils n'ont peut être pas eu assez de temps pour alimenter la recherche historique...

Bref, un bon apetizer à se mettre sous la dent pour commencer à se mettre dans le sujet. En lisant quelques éléments sur sa vie, je me dis que le film aurait pu être grandiose et magistral. Dommage que la réalisation n'ait pas été à la hauteur de ce personnage qui, finalement, incarnera les US sur ses billets de banque en 2028 malgré les réticences de Trump...

Un petit documentaire très bien fait sur youtube qui rend compte de l'état des esclave à cette période : https://www.youtube.com/watch?v=kX0ifvsmzrs

En tout cas, malgré tous ces petits défauts, ça fait du bien de voir des personnages tels qu'Harriet au cinéma! Pour les représentation, pour ce que ça représente pour les minorités... Alors bravo quand même! Il faudrait inventer pleins d'autres Harriet en fiction, en livre ou en audio...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 362 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de choufchouf Harriet