👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Je n'ai pas l'habitude de démonter les initiatives, surtout quand elles viennent de jeunes pousses, catégorie à laquelle Robert Lawson Gordon semble appartenir puisque c'est son deuxième film après Ugly, Strong, and Dignified sorti en 2010.
Pour autant, I Know You're in There fait malheureusement partie des pires films que j'aie eu l'occasion de voir.

L'action du film se situe à proximité d'un ancien sanctuaire indien, dans les montagnes aux Etats-Unis, nous n'avons pas beaucoup plus d'explications. Un endroit qui a l'air magnifique si l'on se réfère aux brefs plans montrant le décor, mais dont le réalisateur semble semble se foutre royalement et ne tire aucun parti.
Un endroit "isolé", classique et cliché. On est d'ailleurs censés être loin de tout, mais va savoir pourquoi, le réalisateur au montage n'a même pas pris soin de masquer les lumières d'une ville qui semble être à proximité du lieu de tournage.
On peut aimer ou non American Horror Story, mais dans leur dernière saison, l'accent est mis sur l'ambiance glauque de la maison et des alentours. Rien que grâce au traitement de l'image, on se sent mal à l'aise. L'imagination du spectateur travaille autant que celle des scénaristes, ce qui a pour effet de le tenir constamment en alerte quant aux évènements qui pourraient se produire.
Ce n'est pas le cas dans I Know You're In There, autant se le dire d'entrée.

Le film cherche à faire monter la pression doucement, un petit peu à la manière des japonais, souhaite ajouter à la peur et aux classiques "jumpscare" un côté plus psychologique. C'est une intention très louable. On notera cependant l'échec pur et simple de cette stratégie. C'est simplement ennuyeux.
Le tout est assaisonné d'une belle dose de clichés que je ne révèlerai pas ici pour ne pas vous gâcher le suspens. Vous serez ravi en revanche de reconnaître un paquet énorme de clins d'oeil à des classiques du genre. L'idée était bonne, encore une fois, mais leur utilisation est trop grossière et ne s'intègre pas vraiment, s'approchant parfois du hors sujet pur et simple.
Tout le reste est tiré par les cheveux et incohérent. On ne peut d'ailleurs s'attarder sur les enjeux des personnages tellement ils sont faibles et bien souvent inexpliqués, si bien qu'ils semblent complètement infondés.

Le sound-design et la composition ne servent pas plus le film. L'utilisation abusive de sons clichés à s'ouvrir les veines, de musiques qui rappellent les jeux vidéos de voiture des années 2000 ne servent à aucun moment, ni l'action, ni l'ambiance, ni rien du tout. Un seul thème joué au piano désaccordé apporte une petite touche de glauque mais encore. On a vraiment l'impression que l'ensemble a été rushé.

Evoquons pour finir les acteurs :

Will Hurst, nul. Toujours les mêmes yeux. On ne comprend pas ce qu'il cherche à jouer.
Karin Lee, pas mal, dommage que le scénario complètement incohérent ne gâche complètement sa prestation.
Grainne McDermott, surnage dans son rôle de jeune fille malade. A la fois belle et flippante à souhait, c'est la seule réussite du film à mes yeux.

Bref, ce film est un bon gros mollard à la gueule du cinéma d'horreur. Un genre déjà si mal considéré. C'était peut-être pas la peine d'en rajouter une couche.

edit : si vous cherchez un film dans le même esprit mais avec de vrais enjeux et des plans à tomber par terre, tournez-vous plutôt vers le très bon "The Wailing" du coréen Hong-jin Na.

G_o_n_e
1
Écrit par

il y a 5 ans

2 j'aime

I Know You're in There
Fatpooper
5

La sœur de mon cœur

Un peu bizarre ce film. Il m'a fait penser à "Blairwitch", "Paranormal Activity", "Evil Dead", "Psychose" et "Shining". Pas inintéressant à regarder. En effet, y va de bonnes idées dedans...

Lire la critique

il y a 5 ans

1 j'aime

I Know You're in There
JonathanAsia
1

Critique de I Know You're in There par Jonathan Asia

L'un des pire films que j'ai vu de ma vie, bourré d'incohérences, de clichés et d'acteurs atrocement mauvais.

Lire la critique

il y a 5 ans

I Know You're in There
G_o_n_e
1

Misérable.

Je n'ai pas l'habitude de démonter les initiatives, surtout quand elles viennent de jeunes pousses, catégorie à laquelle Robert Lawson Gordon semble appartenir puisque c'est son deuxième film après...

Lire la critique

il y a 5 ans

2 j'aime

Blair Witch
G_o_n_e
1
Blair Witch

Du caca pourri

J'avais pris ce film pour le train, j'adore les films d'horreur et j'espérais me régaler en profitant de l'ambiance magnifique du 1, avec un budget conséquent et des trucages actualisés, réfléchis,...

Lire la critique

il y a 5 ans

Catacombes
G_o_n_e
9
Catacombes

La tête à l'envers.

Je suis dithyrambique aujourd'hui, alors j'en profite pour noter ce film qui m'a laissé un excellent souvenir. Quelle fierté qu'un film aussi fou se passe en France. J'ai le souvenir d'une montée...

Lire la critique

il y a 5 ans