Biopic convenu mais captivant

Avis sur Imitation Game

Avatar Marius Jouanny
Critique publiée par le

L'art du biopic au cinéma est probablement l'un des plus périlleux pour un réalisateur. Voulant retranscrire et romancer la vie d'un homme qu'il admire, lce dernier a alors des dizaines de choix déternimants : ne se focaliser que sur un moment crucial de la vie de cette personne, étudier sa psychologie, ses actes... Pour réussir un bon biopic, il n'y a pas de bonne recette : l'académisme de Spielberg pour "Lincoln" avait par exemple donner un très bon résultat, tandis que le point de vue psychologique du film "J. Edgar" de Clint Eastwood était plutôt décevant. Mais les meilleurs biopics sont sûrement ceux qui proposent une interprétation de la vie du personnage originale et personnelle, tout en restant sincère et véridique. Dans cette optique, "Amadeus" ou "The Social Network" sont deux cas d'école du parfait biopic. Mais qu'en est-il d'"Imitation Game", sorti en salle il y a deux semaines ?

Car la vie d'Alan Turing est tellement incroyable et passionnante qu'en faire un film tombait sous le sens. Pour rappel, Alan Turing est le mathématicien qui a décrypté le code Enigma qu'utilisait les allemands pour leurs communications durant la Seconde Guerre Mondiale. Les historiens estiment qu'il écourta la guerre de deux ans, sauvant 14 millions de personnes. Accusé d'homosexualité, il fut par la suite castré chimiquement par la justice britannique. Le revers de la médaille... L'impact historique du personnage ne rendant l'appréhension pour ce film que plus grande, on peut parfaitement imaginer l'anxiété du réalisateur Morten Tyldum à parvenir à faire un bon film. Première constatation : si le traitement du film est très classique, ce qu'il propose est maîtrisé, captivant le spectateur presque sans accroc.

En effet, la mise en scène et les cadrages sont d'un classicisme absolu, ce n'est pas de ce côté-là que Morten Tyldum tire son épingle du jeu. C'est plutôt avec une narration extrêmement fluide et prenante qu'il arrive à impliquer le spectateur dans les événements du film. Car s'il s'attarde bien sur la psychologie d'Alan Turing, le premier objectif du film est de raconter le décryptage du code Enigma, en montrant à quel point les recherches avaient peu de chance d'aboutir, tout en étant cruciale dans le déroulement de la guerre. On ressent constamment la tension et la menace permanente qui plane sur le personnage principal, passant ses journées dans un laboratoire tandis qu'à Londres et ailleurs, les bombes pleuvent. Et même lorsque le code est décrypté, le poids des responsabilités ne fait que s'alourdir pour Alan Turing. La narration se déroule d'ailleurs parfois dans le passé et le futur du personnage, sans que cela ne paraisse forcé la plupart du temps, ce qui le rend encore plus attachant pour le spectateur. Cette impression est de plus renforcée par l'interprétation brillante de Benedict Cumberbatch, et par quelques notes d'humour souvent hilarantes.

A côté de cela, le films souffre parfois de quelques facilités d'écriture dans les personnages et le montage, qui l'empêchent d'être un parfait biopic. Mais le classicisme de ce film n'est pas vain, car son propos absolument passionnant et même exaltant suffit à en faire un bon film, tout comme "Lincoln". De plus, il rend un hommage vibrant à Alan Turing avec un acteur principal véritablement touchant, qui pourrait très bien devenir une nouvelle tête d'affiche hollywoodienne après ce film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 332 fois
5 apprécient

Marius Jouanny a ajouté ce film à 2 listes Imitation Game

Autres actions de Marius Jouanny Imitation Game