👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

"Instinct de survie"...Why not?...Mais ils auraient pu garder le titre original qui est très bien, "the shallows" (les bas-fonds)...Que dire de ce "shark-movie"?...Et là je ne parle que de la posture cinématographique soyons clairs.
Déjà, il est bien réalisé, et ça au moins ça fait déjà le boulot à moitié (surtout avec un si petit budget, 17 millions de dollars). Les images sont belles, les décors naturels somptueux, on a des magnifiques plans sur les rivages mexicains, l'eau avec ses nuances de bleus et de verts, ça fait du bien aux yeux! La force du film?...En moins de deux minutes, pratiquement, vous êtes dedans!! La scène d'ouverture très maligne, simple, et efficace, vous met immédiatement dans le bain....Pardon, c'était facile! Vous savez que les pauvres diables qui vont venir faire trempette dans les parages vont en baver. La direction photo, top! les couleurs sont éclatantes et les contrastes fonctionnent très bien sur les scènes autant de jour que de nuit. Les plans sont bien montés, rythmés et sortis des classiques plans de surf façon "point break" pétris de ralentis, de gros effets fish-eye (décidément) , on a des belles séquences ou notre personnage principal se pose, se laisse porter par son moment à elle, avant, leit motiv....D'en baver! Les effets spéciaux sont très bien foutus, on a quelques petites déperditions sur quelques plans, mais franchement c'est propre et le requin est bluffant de réalisme sur certaines scènes.

Pour résumer rapidement le truc, une jeune femme a quitté inopinément les siens pour aller se chercher, respirer, sortir de son quotidien d'étudiante en médecine histoire de réfléchir un peu de son côté à ce qu'elle compte faire. Pour se faire, elle retourne sur la plage qu'aimait sa mère, qui n'est plus. Soit!...Pourquoi pas?!...Elle voyage donc jusqu'à ce rivage ou après une séance de surf festive. Hélas pour elle, un "rogue", un gigantesque grand blanc, solitaire, est venu pointer ses crocs par là et voit en cette demoiselle une menace sur son territoire! Et là tout s'emballe, un duel mortel s'engage, une course contre la montre aussi, car notre sympathique demoiselle se retrouve coincé sur un rocher et ce, à seulement quelques dizaines de mètres du rivage, mais dans l'impossibilité de sortir de l'eau en raison de ce Cerbère aux dents acérées!

Sur le plan donc filmique, c'est regardable, on est là, on a son petit pop corn on adhère. Maintenant si on commence à fouiner dans le concept, tout peut s'envoler en un instant. Déjà, le concept même du requin tel qu'il est présenté ici...A mon avis, aucun requin ne peut agir de la sorte, et généralement la question de la territorialité est pas du tout réaliste dans le film, soit! Qui plus est, quand il y a une aussi gigantesque carcasse de baleine dans le coin, elle ne peut pas attirer un seul animal, elle va en attirer plus d'un c'est certain!...Et là, rien, un seul requin pour toute cette baleine?...Etrange! Là ou la polémique fait rage, c'est qu'il semblerait que ce film soit tiré d'un fait réel, alors entre la réalité et la fiction il n'y a qu'un pas. Et on peut jouer avec, tirer sur l'élastique comme on veut et une fois les ingrédients en main, se les accaparer de mille manières différentes. Reste qu'encore une fois, c'est sans prétention, et ça se laisse franchement bien regarder, le film est court, hors générique vous en avez pour même pas 1h20 montre en main, mais à la rigueur vaut mieux un truc simple-efficace, qu'un monceau de conneries qui s'enchaînent et finissent par vous lassez.


Dans le même genre il me rappelle le film australien et bien foutu, "the reef". En tout cas ici c'est un film plutôt sympathique, qui remplit sa mission, même s'il ne rivalise pas un instant (pour moi en tout cas), avec le plus grand film du genre qui sois..."les dents de la mer" du senior Spielberg....Mais ceci est une autre histoire!

nb: Notez quand même que le film a reçu une excellente moyenne sur "rotten tomatoes", plus de 70%...pas mal!

ZatoïchiShin
7
Écrit par

il y a 5 ans

2 j'aime

Instinct de survie
zombiraptor
5

Vil requin

Si Les Dents de la mer n’inaugure pas la thématique du requin au cinéma, c’est pourtant bien lui qui fonde le genre du film de requin en y instaurant des jalons aujourd’hui incontournables. Déjà, le...

Lire la critique

il y a 5 ans

54 j'aime

12

Instinct de survie
Black-Night
6

Critique de Instinct de survie par Black-Night

Instinct De Survie ou souvent intitulé sous son titre original plus sympa The Shallows est un film pas mal. Ce métrage en surfant sur la vague du chef d’œuvre Les Dents De La Mer de Spielberg datant...

Lire la critique

il y a 5 ans

25 j'aime

11

Instinct de survie
nostromo
6

Trois petits tours et puis s'en va... pas.

Je m'attendais à pire, en fait... Car "Instinct de survie" surfe la vague des films à requin de manière assez honnête en fin de compte, en choisissant de ne pas y mettre trop d’esbroufe et en...

Lire la critique

il y a 6 ans

22 j'aime

Ozark
ZatoïchiShin
8
Ozark

Sobre, efficace et intelligent...

Quelle bonne surprise cette série !!! Alors disons-le clairement si vous voulez de l'action pure etc...passez votre chemin, ici ça prend le temps ça se met en place, ça mûrit tranquille et ça vous...

Lire la critique

il y a 5 ans

20 j'aime

6

The Deuce
ZatoïchiShin
8
The Deuce

La série du moment !!

Enfin la voilà, la série tant attendue !..."The Deuce" qui balaie tout un pan de l'histoire de la pornographie sur pratiquement 15 ans, de 1971 à 1985. Créer par David Simon, qui va parler à toutes...

Lire la critique

il y a 4 ans

18 j'aime

1