Comment (magnifiquement) looser son Burningman ;)

Avis sur J'irai dormir chez l'homme qui brûle

Avatar David A.
Critique publiée par le (modifiée le )

Dieu que ce reportage m'a rappelé de bons souvenirs et de bons moments que j'ai passé à Burningman !

Soyons clair c'est très marrant à regarder ... Si vous êtes un "Burner" !
Sinon petit avertissement pour ceux qui ne connaissent pas l'événement, cela ne met pas du tout en avant que que l'on va rencontrer à Black Rock City (mise à part quelques lieux incontournables comme le Temple et le Thunder Dome.)

L'approche du journaliste Antoine de Maximy est vraiment très honnête et de façon générale ça marche assez bien quand il visite des pays étrangers... Mais à Burningman la vie n'est pas comme ailleurs, y aller sans se renseigner un minimum cela veux dire passer à coté de beaucoup de trucs incroyables et avoir de bonnes grosses galères.

Là du coup, on le voit surtout en loose... Et c'est assez génial ! Car finalement il vit son expérience de "Birgin" (Burningman Virgin) à fond et ne triche pas. Il y tellement de reportages et de vidéos qui montre la magie et la grandeur de Burningman, que ça commence à être l'overdose ! Enfin quelqu'un qui montre que les Burners restes des humains avec leurs faiblesses, leurs petites mesquineries (l'histoire du camp BDSM est un très bon exemple.) Et qu'évoluer en faisant exploser sa zone de confort et ses valeurs... Bin c'est pas évident pour tout le monde !

L'étrangeté et la folie de l'événement sont assez bien rendue. Du moins, selon moi, on n'y voit pas assez la poésie de Burningman, ni ses cotés plus adultes, comme les camps sur le développement personnel et leurs workshops, (cette année par exemple, il y eu des TeDTalk.)

Malgré ses petites faiblesses, c'est un reportage très complémentaire de ce qui existe déjà ! Je vous conseil donc d'y jeter un coup d'oeil :)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 881 fois
18 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de David A. J'irai dormir chez l'homme qui brûle