Gorgeous : Quand Jackie Chan jouait les romantiques

Avis sur Jackie Chan à Hong Kong

Avatar Jay77
Critique publiée par le

En tant normal, les films de Jackie Chan sont des films de Kung Fu. Notre héros utilise toujours ses talents pour régler les problèmes. Seulement, au cours de sa carrière, il a joué dans Gorgeous, baptisé par les français « Jackie Chan à Hong Kong », où notre acteur se bat, et est un héro romantique en même temps. Une comédie romantique peut-elle être compatible avec un film de Jackie Chan dans sa pure tradition ?

Comédie, romance et Kung Fu : Jackie Chan change la formule de ses films

Croyez-vous en la destinée ? Au fait qu’il y est sur Terre quelqu’un fait pour vous ? L’amour et le destin, ce qui fait qu’on tombe amoureux d’une personne en un simple regard ou après quelques échanges étalés sur plusieurs jours, ça ne s’explique pas. Il n’y a pas de règles, on ne peut pas forcer quelqu’un à aimer. Celui qui vous traite mal peut même être celui qui vous aime le mieux. Pire, ceux vivants dans deux mondes totalement différents peuvent être réunis et vivre une très belle histoire. C’est le destin. Dans le film dont je vais vous parler, figurez vous qu’il est question d’amour et de destin.

Gorgeous, le film qui, lorsque je l’ai découvert il y a plus d’une douzaine d’années, m’avait pour le moins, étonné. Combiner Kung Fu, romance et comédie tout en ayant l’intelligence de bien tout dosé histoire de ne pas tomber dans l’excès, peu de réalisateurs en seraient capable. Une fois encore, Jackie Chan est passé par là et, aux cotés de Vincent Kok et Ivy Ho, il a magnifiquement géré son nouveau film de sorte à ce que même ceux qui n'en ont jamais vu un seul et restent sceptique à ce lancer, trouvent leur compte. Pour avoir réussi à montrer cette œuvre à ma sœur, allergique à Jackie Chan et qui a adorée le film, je peux dire que la réussite, elle est bien là.

Il joue souvent des rôles de policiers, pour la première fois de sa carrière, Jackie joue le rôle d’un homme riche, C.N Chan. On l’appellera Jackie. Intelligent, fort, riche, très sérieux, populaire auprès de la gente féminine, dévoué à son travail d’homme d’affaires spécialisé dans le recyclage, hormis le boulot, Jackie, son hobby, c’est le Kung Fu. Et il ne se débrouille pas trop mal. Normal, on parle de Jackie Chan, égale à lui-même lorsqu’il s’agit de distribuer des pains et des coups de tatanes. Son personnage, enfermé dans la solitude, n’est jamais vraiment tombé amoureux pour la simple et bonne raison que, tout comme d’autres hommes avant lui, il est trop obsédé par son travail et les femmes ça n’existe que pour le plaisir. Les autres aspects de la vie tels l’amour, l’amitié, ça ne l’intéresse pas. Seulement, quand la bonne personne frappe à la porte de son cœur, le voila submergé.

Là, les fans de l’acteur se retrouvent déroutés bien qu’il subsiste nombreux éléments prouvant qu’on est bien dans un de ses films (le méchant bête comme ses pieds accompagné de ses sbires bêtes comme lui, les grimaces, les maladresses, l’utilisation des décors pour faire des cascades lors des scènes de combats). Gorgeous nous fait tomber en plein dans une comédie romantique adorable. Pourquoi adorable ? Parce qu’on a eu l’intelligence d’appeler une actrice parfaite pour incarner une fille à la fois naïve, maladroite, énergique, pétillante, romantique, facilement impressionnable, à fond dans les contes de princesses, rêvant de rencontrer le prince charmant et tomber amoureuse pour la première fois, qui, en duo avec un Jackie Chan très à l’aise, vaut tout l’or du monde. On y croit à leur histoire.

Cette actrice, c’est Shu Qi, que vous avez sans doute pu voir dans Le transporteur aux cotés de Jason Statham. Ici, elle incarne Bu. Bu, le monde des affaires, c’est pas son truc et en plus, elle ne vient pas de la ville mais d’un petit village de pêcheurs. Elle n’est pas une fille moderne, n’est pas branchée mode, ne porte pas de vêtements de marque. Elle s’habille décontractée. Bu est une fille spéciale, une perle rare qu’on ne trouve pas à tous les coins de rues.

En parallèle, il y a Albert, cliché du gay essayant de rapprocher Jackie et Bu, ensemble, en confectionnant avec cette dernière un gros mensonge pour que Jackie soit séduit. C’est grâce à la bouteille d’Albert que Bu viendra à Hong Kong afin qu’elle ait l’opportunité de rencontrer Jackie. Bon, on ne va pas se mentir, cet autre personnage plus le meilleur ami « amoureux en secret » de Bu, font que, bien qu’il y est de nombreuses scènes d’action, Gorgeous est une histoire d’amour.

Méfiez-vous, on ne reconnait pas toujours la femme qui nous destiné.
Moi je la reconnaîtrais.

Pro en arts martiaux et bourreau des cœurs

Que serait un Jackie Chan sans baston ? Vous en avez sévèrement bavé pendant 50 longues minutes pleines de niaiseries malgré quelques scènes dignes des films de Jackie ? L’attente n’aura pas été vaine. Parce qu’il ne supporte pas que son concurrent direct marche sur ses plates bandes, Howie Lo, notre méchant pas si méchant de notre film, accompagné par ses subordonnés cucul la praline, fait appel à une grosse pointure pour humilier notre héros. Attention, nouvel adversaire de choix pour notre casse-cou. « Si vous perdez, vous perdez. Si vous gagnez, que le perdant se sente gagnant. ». C’est ce que Jackie Chan disait dans une interview pour son film et ça, vous allez le voir au travers de son combat en deux round contre Brad Allan, acteur australien, chorégraphe de films d'action et cascadeur qui montre que même si tu es quelqu'un de petit, bien entrainé aux arts martiaux, tu peux flanquer des roustes à n'importe qui.

Dans Gorgeous, il va flanquer la dérouillée de sa vie à Jackie. Une première pour l'acteur qui, dans tous ses films, n'a jamais essuyé un échec dans un affrontement. De cet échec et grâce aux encouragements de Bu, le personnage gagnera en sagesse tout en se décoinçant un peu. Pourrions-nous voir cette évolution comme une seconde naissance ? Celle du Jackie Chan à la fois concentré et grimaçant lorsqu’il s’agit de jouer des pieds et des mains ?

Entrez une description du lien ici

Gorgeous, quand il ne brille pas dans ses scènes d’action magnifiquement chorégraphiées et sa narration, il brille dans sa mise en scène et dans ses musiques poétiques. On retiendra la sublime chanson de William So et Jie Yi Chen, illustrant bien cette jolie histoire. Oui, le jeu des acteurs, surtout celui de Shu Qi est exagéré comme dans tous les films asiatiques, oui, c'est du neuneu MAIS du beau neuneu.

Entrainement intensif de Kung Fu sur mannequin de bois + musculation, footing, course de corde à sauter dans une immense maison, négociations musclées, combat à moto et sur un yacht, diner romantique dans un restaurant chic, nage en compagnie de dauphins, clowneries Jackie Chanesque, naissance d’une histoire d’amour, guerre des entreprises, voila ce qu’il vous attend dans Gorgeous, peu avare en scènes d’action, compensant les nombreux passages sentant bon(ou pas) la guimauve grâce au duo Chan/Qi.

Quand vous souriez votre visage change. Oui, quand je vous regardais
toute à l’heure, vous aviez vraiment l’air triste. C’est pour ça que
vous avez perdu. Pas vrai ? Vous avez un joli sourire.

Au final, combinaison de romance, de comédie et de Kung Fu made in Jackie, Gorgeous offre à Jackie Chan et ses fans quelque chose de différent. C'est mignon, rempli de bons sentiments, les scènes d'action sont bien bourrin et ont du sacré punch, le doublage français est de qualité (Bernard Lanneau, Patrick Borg, Pierre Tessier, que des grosses pointures), c'est rythmé, c'est sincère, on s'attache rapidement aux personnages, et ça délivre un joli message d’espoir, montrant que les rêves peuvent se réaliser tout en glissant un autre message pour les combattants : être toujours brave et affronter ses ennemis de face, JAMAIS de dos. Pour une fois que Jackie fait autre chose que le pitre dans un film semblant ressemblé à tous les autres, ça serait dommage de s'en priver. A voir donc.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 216 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Jay77 Jackie Chan à Hong Kong