C'est par surprise que je suis tombé sur ce film suite a une jolie insomnie.
Le pitch banal et la mention appuyée "Tiré d'une histoire vraie" n'étaient pas forcément pour me plaire, je m'attendais soit a un énième film sur la prison montrant un jeune y survivre ou alors un film larmoyant appuyé comme pas possible a coups de violon comme savent le faire les Américains.(pas qu'eux d'ailleurs)
Et au final, c'est un peu des deux, mais fait avec une vraie sincérité et une intelligence rare dans la gestion et la façon de montrer les sentiments des personnages.


Le film sonne vraiment juste, l'histoire est banale de chez banale ,sans surprises, cousue de fil blanc, et pourtant le film se regarde vraiment avec plaisir, car il est humain avant tout , réaliste dans les relations humaines ,je veut dire il y'a tout ce que l'ont s'attend a voir dans ce genre de film, des passages en prison, des flashbacks avant ,un contexte familial autour du personnage principal , une amourette , etc... )


Et encore une fois j'insiste, tout est beau a voir dedans, tout évite les clichés, les dialogues sont justes, remplies de longs silences,de regards ,et même le contexte familiale évite au maximum de jouer sur la corde sensible (La mère campée par Mary-Louise Parker est assez géniale et attachante en mère courage malicieuse et ironique), et c'est le cas pour un paquet de personnages, ils sont justes et réalistes dans le cadre du film , le vieux détenu mentor incarné par un bon (c'est rare de sa part) Ving Rhames qui offre une relation difficile a interpréter face au jeune héros James Burns refusant de trop se livrer tout en le conduisant sur la voie de la rédemption étant lui même pris au pièges de ses propres démons, James Woods en chef des matons implacable se montre lui aussi comme une belle surprise, loin d'être aussi unidimensionnel qu'il peut le sembler au premier abord.
Même remarque pour Taissa Formiga qui offre un love interest valable au jeune héros, une relation loin d'être faite de manière artificielle et qui prend tout son sens a la fin du film sur une très très touchante scène de fin douce-amère.


C'est rare que j'aime un film pour ces personnage et l'ambiance, mais là c'est le cas, rajoutons une OST qui fait un quasi sans faute et se montre envoûtante pour emballer le tout.
Un film sans prétentions et pas prétentieux pour un sou qui fait passer un agréable moment et une belle palette d'émotion.

_Hush_2
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

Le 14 février 2016

1 j'aime

Jamesy Boy
Fabio-R
6
Jamesy Boy

Justin Bieber va mal.

Jamesy Boy raconte l'histoire vraie de James Burns un adolescent habitué des centres pour adolescents difficiles et plus tard des prisons. L'histoire n'a rien d'extraordinaire puisque c'est...

il y a 9 ans

2 j'aime

Jamesy Boy
_Hush_2
7
Jamesy Boy

Song of Redemption

C'est par surprise que je suis tombé sur ce film suite a une jolie insomnie. Le pitch banal et la mention appuyée "Tiré d'une histoire vraie" n'étaient pas forcément pour me plaire, je m'attendais...

il y a 7 ans

1 j'aime

Jamesy Boy
Taz_Ounet
6
Jamesy Boy

Critique de Jamesy Boy par Taz Ounet

J'allait entamer ma critique par le fait que ce film m'a fait penser à "Dogpound", "Les Révoltés de l'île du Diable", ou encore "R", mais en plus mignon puis j'ai vu que c'était tiré d'une histoire...

il y a 8 ans

Le Chat chapeauté
_Hush_2
10

Le meilleur film d'horreur pour enfants.

C'est clairement le film le plus con et glauque qui puisse être, et c'est en plus "pour les enfants" (bien que je doute fortement qu'un enfant parfaitement sain puisse tenir ce visionnage jusqu'au...

il y a 1 an

3 j'aime

Dead Rising: Watchtower
_Hush_2
4

Une série B pas loin d'être convaincante.

Voilà encore le genre de film/Série B/DTV absolument pas attendu et qui passe pas loin d'être réussi. Faut dire que l'illustre quasi inconnu qui a pondu ce DTV a compris au moins deux choses,quand...

il y a 7 ans

2 j'aime

3 from Hell
_Hush_2
1
3 from Hell

Au rebut les rejetons de l'enfer !

Quelle purge pathétique ! Disons qu'ont tient là probablement le film de Rob Zombie le plus vain et le moins inspiré qu'il ai pu faire (et franchement déjà 31 c'était pas dingue, a peine sauvé par...

il y a 3 ans

1 j'aime