Itinéraire poético-burlesque d'une urne funéraire

Avis sur Je suis mort mais j'ai des amis

Avatar Trilaw
Critique publiée par le

Ce film est la représentation suprême du vrai cinéma belge, celui du terroir, bien éloigné du cinéma plus altier des frères Dardenne possédant plutôt une "patte française". Ce film met, par contre, en scène de véritables Belges décomplexés et naturels.
Tout débute (sans raison réelle, quoique) par un petit Asiatique mesquin qui nous présente le récit muni d'une anecdote sur le "cinquième Beatles", pour réellement commencer par un concert de nos interprètes belges exécutant une musique bien barrée. Sur le chemin du retour, ils s'arrêtent à une petite friterie ambulante où le chanteur décède silencieusement dans un fossé.
Les acteurs semblent plutôt similaires à leur rôle, ce qui fait qu'ils le magnifient sans heurt. Le film tourne allègrement en dérision bon nombre de clichés et de manières : les comportements obséquieux envers les morts, le rockeur viril qui s'avère être acoquiné avec un militaire ou encore une fatuité creuse chez certains de nos contemporains.
Vision belge positivement absurde et insensée de l'épicurisme; ce film vous crie "Picolez, soyez déraisonnable et surtout profitez !"

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 98 fois
6 apprécient

Trilaw a ajouté ce film à 1 liste Je suis mort mais j'ai des amis

Autres actions de Trilaw Je suis mort mais j'ai des amis