👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Une friandise pop malheureusement bien trop inconsistante pour être réussie, Jennifer's Body, c'est l'affolante Megan Fox et son irréprochable plastique virant succube et consommant du mâle à tout va... Et sa meilleure amie Amanda Seyfried, un peu là, un peu paumée. Dialogues percutants ("Hey Guys! Have you bee fuckin'? It smells like Thaï food in here..."). Au final, une petite série B. B comme Bof.
MichaelAnthoine
3
Écrit par

il y a 8 ans

Jennifer's Body
VirginiA
7

It smells like Thai food in here. You guys have been fucking!

Deuxième long-métrage écrit par Diablo Cody, le film a été pris par erreur pour un film-véhicule-de-Megan-Fox-cette-bombe. Il a donc été marketé pour des hommes en rut voulant voir de l'érotisme bon...

Lire la critique

il y a 11 ans

37 j'aime

3

Jennifer's Body
Nioto
3

Plat surgelé

Jennifer's Body c'est comme un plat de spaghettis bolognaises surgelé. Sur le paquet, c'est très appétissant, mais quand on commence à manger, on trouve une pauvre boulette de viande minuscule noyée...

Lire la critique

il y a 11 ans

33 j'aime

5

Jennifer's Body
Elise
7

Critique de Jennifer's Body par Elise

C'est un bon mauvais film : kitsch, pas toujours très bien joué, des intrigues risibles, et pourtant Jennifer's Body possède un charme indéniable. Parfait pour le dimanche soir.

Lire la critique

il y a 12 ans

25 j'aime

2

Master and Commander - De l'autre côté du monde
MichaelAnthoine
10

J'en reste muet (ou presque)

Patrick O'Brian adapté: cela donne le meilleur film de 2003 (ou de 2004?) (une sortie française le 31 décembre !!!) et un nouveau somptueux chapitre réalisé par Peter Weir. Quête de soi, du double,...

Lire la critique

il y a 9 ans

7 j'aime

Under the Silver Lake
MichaelAnthoine
4

Gloubi boulga

2h20 longues et échevelées convoquant tout un petit monde de pop stars, d'icônes hollywoodiennes, de clichés californiens sous couvert d'une intrigue parano aux relents quasi-ésotériques ne...

Lire la critique

il y a 4 ans

5 j'aime

Matalo !
MichaelAnthoine
7
Matalo !

Disruptif

Sortit en 1970, ce western européen est un bel exemple de film disruptif. L'adjectif est à la mode, l'était-il à cette époque charnière et contestataire? Sous une certaine forme sans doute. En tous...

Lire la critique

il y a 4 ans

4 j'aime