Affiche L'Année dernière à Marienbad

Critiques de L'Année dernière à Marienbad

Film de (1961)

hors du temps et de la réalité

Une fois de plus... le long de ces couloirs... à travers ces salons, ces galeries... dans cette construction... d'un autre siècle cet hôtel immense, luxueux, baroque, lugubre... des couloirs interminables succèdent aux couloirs... dans des salles silencieuses, où les pas de celui qui s'avance sont absorbés par des tapis si lourds, si épais... qu'aucun bruit de pas ne parvient à sa propre... Lire la critique de L'Année dernière à Marienbad

Avatar reisarb4
8
reisarb4 ·

Wahou

Complètement néophyte, j’espérais ne pas trop pâtir de mes lacunes en lançant ce film, résultat je me suis prise une drôle de claque. Avec un noir et blanc hypnotisant, animé d'une mise en scène plus qu'audacieuse sur fond de MUSIQUE EFFROYABLE, se pose pernicieusement le décor d'une pièce formidable. On ouvre bien les deux yeux et peu à peu commence à monter le sentiment trépidant de jouer... Lire la critique de L'Année dernière à Marienbad

Avatar jeansolpartre
10
jeansolpartre ·

Eurydice à Marienbad

Choc esthétique et artistique » avec « L’Année dernière à Marienbad » d’Alain Resnais. (il était temps je vous l’accorde, il est sorti en 1961) La soudaine compréhension (au détour d’un labyrinthe) de ce chef-d’œuvre : Orphée cherchant désespérément à sortir sa bien-aimée Eurydice du palais de la mort… m’a donné toutes les clefs de ce film envoutant, génial et magique. Les... Lire l'avis à propos de L'Année dernière à Marienbad

Avatar annaakhma
10
annaakhma ·

Audacieuse dissonance

S’il y a un réalisateur qui peut se vanter d’avoir amené le cinéma sur des sentiers non défrichés au début des années 60, c’est bien Alain Resnais. Après un déconcertant Hiroshima mon amour en 1959, il pousse encore plus loin la déconstruction de la linéarité de l’histoire racontée avec L’année dernière à Marienbad. Il s’amuse à faire éclater les limites spatio-temporelles. Un... Lire l'avis à propos de L'Année dernière à Marienbad

Avatar Elg
7
Elg ·

Les splendeurs de Marienbad

Un véritable chef d'oeuvre d'obsessions en tous genres, qui redéfinit totalement les règles de la narration cinématographique ! Entre ascèse et opulence Alain Resnais adapte brillamment la matière scénaristique de Robbe-Grillet, nous plongeant d'emblée dans un conte labyrinthique formé de plafonds fastueux et de couloirs gigognes, conte accompagné de la voix typique de Giorgio Albertazzi nous... Lire l'avis à propos de L'Année dernière à Marienbad

Avatar stebbins
9
stebbins ·

Métaphysique et psychologique

Dans une résidence hôtelière très luxueuse, un homme très élégant (Giorgio Albertazzi) rencontre une jeune femme qui ne l’est pas moins (Delphine Seyrig). Il l’aborde au sujet d’une conversation qu’ils auraient eu l’année d’avant à Marienbad. Au milieu d’une galerie de clients remuant le regard vide avec des gestes saccadés, à la manière d’automates, la femme, extirpée de cette mécanique si... Lire l'avis à propos de L'Année dernière à Marienbad

Avatar Alexandre Katenidis
9
Alexandre Katenidis ·

Critique de L'Année dernière à Marienbad par Caine78

Que dire devant une telle expérience cinématographique?? Car n'ayons pas peur des mots : "L'Année dernière à Marienbad" est sans nul doute l'un des plus grands films de toute l'Histoire du cinéma. Certains pourront bien entendu rester de marbre devant un film durant lequel on ne comprend il est vrai pas grand chose, et pourtant... Rarement l'impact des images aura été aussi fort sur le... Lire l'avis à propos de L'Année dernière à Marienbad

Avatar Caine78
9
Caine78 ·

Baroque

L’histoire se déroule dans un immense hôtel de luxe. Un homme tente de convaincre une femme qu’ils se sont déjà rencontrés et ont eu une liaison, un an auparavant, à Marienbad. Elle nie les faits, il insiste. Alain Resnais semble calquer son expression cinématographique sur les schémas de l’art dit baroque : déconstruction de la temporalité, grande place accordée au mouvement, à la... Lire la critique de L'Année dernière à Marienbad

Avatar Lisa B
8
Lisa B ·

In memoriam

Le film commence comme je ne m'y attendais pas du tout, j'ai été complètement perdu, je ne comprenais rien... et j'étais sacrément fasciné. Et je l'ai été tout le long du film. Je pense que c'est un film sur la mémoire, les temps se mêlent, les souvenirs se mélangent, souvenirs de cette rencontre entre cet homme et cette femme dont on ne saura pas grand chose, on ne sait même pas si ce lieu... Lire la critique de L'Année dernière à Marienbad

Avatar hpjvswzm5
7
hpjvswzm5 ·

diabolique ...

Je viens de voir le film sur ARTE et j'ai fait le parallèle avec "Black Swan" malgré les 50 années d'écart. C'est bien sûr une comparaison qui n'a guère de sens mais on y trouve un même fondement existentiel sur les distorsions du temps et de l'espace, ainsi qu'une représentation formelle assez étonnantes (le blanc et le noir; le figé et le mobile; le réel et le fantastique, le raisonnable et... Lire la critique de L'Année dernière à Marienbad

Avatar jcv
8
jcv ·