"I'm not a cop tonight, Rog. This is personal..."

Avis sur L'Arme fatale 2

Avatar facaw
Critique publiée par le (modifiée le )

Si le troisième volet de L'Arme Fatale a été mon introduction dans cette saga et le premier une claque tardive mais magistrale. L'Arme Fatale 2 constitue à mon sens, sans grande hésitation, mon épisode préféré de la série. Celui qui équilibre le mieux à mon sens, le genre policier et comique.

Une nouvelle direction que le premier avait très peu effleurée (voire pas du tout) qui se retrouve ici maniée avec une aisance remarquable. Pour ceux qui ont commencé par le premier (normal donc...) Je comprends que l'on puisse être surpris au départ quand on voit a quel point le premier se suffisait a lui-même et était doté d'une noirceur indissociable à l'intrigue et au personnage de Martin Riggs. Si Roger Murtaugh demeure égal à lui-même, Riggs a un peu changé. il commence petit à petit à faire table race de son passé et a trouvé une nouvelle famille d'adoption en la compagnie de celle de son partenaire. Pour y ajouter plus de légèreté et d'humour, l'arrivée du personnage de Leo Getz (interprété par Joe Pesci) marque au fer rouge la volonté des producteurs a vouloir apporter plus de gaieté dans cette nouvelle intrigue en le plaçant en tant qu'élément comique central. Ce dernier s'insère plutôt bien dans le groupe, arrive a ne pas être trop insupportable (ce qui ne sera pas le cas dans les suites) et ses échanges avec notre duo fétiche s'avère plaisant à suivre. Les dialogues, à l'instar du premier volet font encore partie des grandes forces du film.

Tout se passe déjà bien. Mais fort heureusement, un retournement de situation tragique fait que la dernière demi-heure tranche presque radicalement avec le reste pour prendre des allures de revenge-movie, partie très chère dans mon coeur et certainement la plus jouissive du film.

Là, on retrouve enfin le Martin Riggs des débuts, celui du premier donc... Complètement taré, furax et absolument imprévisible. Il retrouve son regard froid, il n'a plus envie de plaisanter. Il a toutes les raisons de l'être et je me suis beaucoup surpris a esquisser un grand sourire de satisfaction lorsque qu'arrive la scène de son pétage de plomb en discutant avec Murtaugh au téléphone et aussi lorsque son plan redoutable contre les bad-guys arrive a exécution.

Dès lors, le rythme s'accélère, l'action devient dantesque et à juste titre l'affrontement final est "écrasant" d'efficacité.

Bien sûr, nos gentils héros s'en sortent vainqueurs. Ils ont beau vivre des péripéties complètement dingues, le simple fait d'éclater de rire après chaque déboire m'épatera toujours.

L'Arme Fatale 2 pour moi, c'est un trio efficace, la beauté de Patsy Kensit, un enchaînement de scènes cultes, de l'action, des bons dialogues, du fun, du sexe (avec capotes) et du rire.
Un vrai incontournable. Assez différent, certes, mais aussi bon que le premier.

Et malgré tout ce que je viens d'énoncer. L'Arme Fatale 2 avant tout, pour pas mal de gens qui l'on aimé et pour moi également... C'est surtout le passage où Roger Murtaugh (comme s'il n'avait pas assez souffert...) se retrouve malheureusement condamné a rester assis sur sa cuvette de toilettes chargée d'explosifs. Ou comment passer du rire à l'émotion tout en gardant le suspense dans un film d'action?

Rien que pour ça, c'est le grand 8.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 881 fois
24 apprécient · 1 n'apprécie pas

L'Arme fatale 2 est une œuvre produite par Warner Bros©, découvrez la Room 237 de SensCritique.

Room 237

facaw a ajouté ce film à 13 listes L'Arme fatale 2

Autres actions de facaw L'Arme fatale 2