MASTERPIECE !

Avis sur L'Armée des 12 singes

Avatar Diego290288
Critique publiée par le

L'armée des douze singes

Deuxième film américain de Terry Gilliam, L'armée des douze singes fait partie de ses œuvres cultes qui vous redéfinissent un genre et qui vous marquent une vie de spectateur. J'avais pourtant ignoré ce film qui dormait dans ma dvdthèque pendant plus de deux ans, honte à moi...

Son humour décalé et absurde n'étant a priori pas compatibles avec une œuvre de science-fiction tendance post-apocalyptique, on peut légitimement se demander ce qui a intéressé le réalisateur du mythique Sacré Graal dans cette histoire. Et pourtant, cela saute aux yeux dès les premières minutes qui dévoilent une superbe direction artistique proche des films de Jean-Pierre Jeunet pour les passages futuristes et qui introduisent une thématique centrale à partir du moment où James Cole atterrit au 20ème siècle : la folie. Ce thème est un des arcs narratifs majeurs du récit et légitime en partie la présence de Gilliam (dont la filmographie est emprunte de folie) derrière la caméra.
Ainsi, à l'image du passage dans l'asile, l'armée des douze singes proposent une galerie de personnages tous plus barrés les uns que les autres dont on retiendra notamment un Brad Pitt hallucinant dans un rôle de fils à papa frappé du bulbe.
Cette folie qui imprègne le récit occasionne un grand nombre de situations comiques mais se pose également comme un ressort dramatique clé à travers le sort du héros (Bruce Willis n'a jamais été aussi bon) qui passe d'une société futuriste concentrationnaire à un monde contemporain où il passe pour un cinglé, créant ainsi un décalage perpétuel entre lui et ceux qui croisent son chemin, pour le meilleur et souvent pour le pire...
Car l'humour et le caractère absurde des situations ne sauraient dissimuler la gravité d'une histoire d'une rare complexité.

En effet, le scénario de l'armée des douze singes s'impose comme un modèle du genre et comme un des plus malins jamais écrits. D'abord à cause d'une construction narrative alambiquée mais d'une cohérence et d'une efficacité imparable : multipliant les fausses pistes et les ruptures de ton pour mieux jouer avec les attentes du spectateur, l'armée des douze singes réussit l'exploit de ne jamais être prévisible.
L'histoire surprend également par la multiplicité de ses enjeux : parabole désenchantée et nihiliste sur l'avenir d'une humanité corrompue, pamphlet écologiste virulent et brillante réflexion sur l'homme et son libre arbitre .... L'armée des douze singes est un film d'une grande profondeur et transcendé par la réalisation de Gilliam qui, bien loin de se reposer sur les effets spéciaux inhérents au genre crée une grande variété d'ambiance correspondant chacune à un axe narratif spécifique. Le réalisateur Anglais se permet notamment un magnifique hommage à Hitchcock qui vient sublimer une des plus belles histoires d'amour qu'il m'ait été donné de voir et un final bouleversant (les larmes n'étaient pas loin...) véritable pic émotionnel et conclusion magistrale du récit.

Porté par des acteurs fabuleux (Willis et Pitt méconnaissables, Madeleine Stowe lumineuse) et un grand réalisateur, l'armée des douze singes jouit également d'un scénario d'une intelligence rarement vue qui achève d'en faire une référence incontournable pour tout cinéphile qui se respecte. C'est bien simple : on appelle ça un chef d'œuvre et je prie les dieux du 7ème art pour qu'aucun studio ne commette le sacrilège d'en faire un remake...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 464 fois
2 apprécient

Autres actions de Diego290288 L'Armée des 12 singes