Syndrome de Cassandre : Le film

Avis sur L'Armée des 12 singes

Avatar TheoC
Critique publiée par le

2035 : L'humanité vis sous terre depuis qu'un virus a décimé la population en 1996. On suit ici James Cole (Bruce Willis) un condamné à mort qui est renvoyé dans le passé pour arrêter ce virus avant qu'il ne se propage.

Le meilleur film de Terry Gilliam (oui, meilleur que Brazil) est une perle méconnue.
La narration est un parfait exemple de contrôle de l'information dans un scénario et mon aspect favori du film. Ce genre de scenario qui retiens volontairement une partie des éléments pour finalement n'assembler le puzzle qu'à la fin est un exercice difficile mais parmi mes favoris lorsque c'est bien exécuté. N'en dites pas assez et vous obtenez Le Village ou la révélation semble apparaitre de nul part, admettez que c'est un peu trop facile The Usual Suspect en est peut être aussi légèrement coupable. Dites en trop, et tout le monde vois la révélation arriver avec ses gros sabots, personne n'est vraiment surpris lorsque Ava abandonne Caleb dans Ex Machina. Mais si vous avez tout juste la bonne dose, alors vous gardez votre audience au creux de votre main, chaque pièce d'information compte et personne ne veut en manquer une miette jusqu'à la révélation ou les pieces s'assemblent, votre cerveau fait clic! et vous vous dites Oh fuck! Peu de films parviennent à trouver cet équilibre, de mémoire : Sicario, Se7en, La planète des singes (1968), Shutter Island, Gone Baby Gone. En bref, que des films plutôt stylés, et vous pouvez ajouter L'Armée des 12 singes à cette liste.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 176 fois
1 apprécie

Autres actions de TheoC L'Armée des 12 singes