Avis sur

L'Histoire sans fin par Hortance

Avatar Hortance
Critique publiée par le

Un soir, tranquille dans mon fauteuil préféré parfumé à la pisse de chat, je regarde extatique l'enregistrement fait de : L'Histoire Sans Fin (The Neverending Story). Je me souviens encore, de cet hiver plein de grelots et de joie chantée, où toute frémissante de froid et d'impatience je me mettais par terre devant ma télé à tube cathodique pour voir de mes yeux vus, ce bijou de mon enfance qu'est L'Histoire Sans Fin ...

Mais alors là, on m'a lobotomisée (pour être gentille) à la sauce Disney ou quoi ? Parce que ce que j'ai vu ce soir, n'était pas du tout ce dont je me souvenais, au lieu d'une histoire pleine d'aventure, je me retrouve avec un remix de Dr Queen, Peter Pan et Mary Poppins. Presque deux heures de lecture d'un livre en version visuelle, et les trois dernière minutes, le moment fatidique que l'on attends tous, où le gamin se retrouve ENFIN dans le livre, ne dure QUE trois minutes !! Mais où va le monde, où sont donc les aventures trépidantes pleines de rebondissements, où le gamin retourne dans les marécages parler à l'île de la tortue, où il se bat contre le vilain loup, qu'il se bat contre le temps, se fait tuer par des sphinx à gros nichons et où il se chope la princesse ? J'en ai presque rit quand j'ai vu le générique de fin, tout ce film pour ça ?

J'étais sous acide quand je l'ai vue pour la première fois, j'en suis pratiquement sûre, ce n'est pas possible autrement, et ça devait être rudement bon, pour me faire planer comme ça.
Et pourtant, telle une grosse quiche que je suis, j'ai quand même pleuré quand la princesse dit qu'il faut que le petit humain y croit, que le néant a envahi Fantasia et que le cheval du p'tit indien est envahi par le désespoir du marécage (TOO SAD), et pas à petite larmes, à grosses que j'en avais honte parce qu'il était quand même 19h. Et il sert à rien non plus le petit indien, genre la princesse le savait déjà qui lui fallait un nouveau nom pour que paix et amour règne de nouveau sur Fantasia, que les morts ressuscitent et que le néant, pouf, disparaisse. C'est pas un peu con comme histoire hein ? Bon, je me rends compte que je spoile tout le film, mais si vous l'avez pas encore vu, c'est pas une grande perte.

Et puis quoi encore, maintenant on va me dire que la caverne de la rose d'or n'est qu'un téléfilm qui traite des mésaventures des pierres parlante de la forêt et que l'inceste c'est mal ? (ok, oui bon là...).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2298 fois
17 apprécient · 11 n'apprécient pas

Autres actions de Hortance L'Histoire sans fin