Affiche L'Homme qui rétrécit

Critiques de L'Homme qui rétrécit

Film de (1957)

Vive la décroissance !

J’aime qu’on ne me dise pas tout, j’aime qu’on mette devant le fait accompli sans juger nécessaire de m’expliquer les choses comme à un enfant, j’aime par-dessus tout qu’on stimule mon imagination en me posant des questions qui ne trouveront pas de réponse dans le dénouement de l’histoire. L’Homme Qui Rétrécit est, de ce point de vue un film exemplaire, qui ne se donne pas la peine de justifier... Lire l'avis à propos de L'Homme qui rétrécit

27 5
Avatar Jambalaya
7
Jambalaya ·

Du danger du nucléaire

Il faut le préciser tout de suite : les trucages de ce film des années 50 sont tout simplement époustouflants ! Si je devais retenir une seule raison pour voir et revoir ce petit bijou, ce serai d'abord pour ça en priorité. D'ailleurs, il faut avouer que c'était le but principal du film : des effets spéciaux jamais vus à l'époque et qui, d'un certain côté, dépassent encore une bonne partie des... Lire l'avis à propos de L'Homme qui rétrécit

21 1
Avatar SanFelice
8
SanFelice ·

Petit à petit il devient plus petit.

"Exposé à un nuage radioactif, un homme voit sa taille diminuer de jour en jour" Pendant le visionnage j'avoue avoir été bluffé par la qualité des effets visuels (le film date de 1957 ).....je n'ose imaginer la réaction du public de l'époque face aux prouesses techniques montré dans ce film. L'homme qui rétrécit rentrerai volontier en première page du livre : trucs et astuces pour réussir des... Lire l'avis à propos de L'Homme qui rétrécit

13
Avatar Rano84
8
Rano84 ·

Minimoy

On sent la proximité avec La quatrième dimension également scénarisée par Richard Matheson, les aventures de l'homme qui retrécit auraient sans doute pu faire un bon épisode. Ce long métrage n'apporte pas vraiment beaucoup plus que ne l'aurait fait un format télé de 40 minutes, le film n'en demeure pas moins intéressant mais de là à le gratifier de "Grand classique de la... Lire l'avis à propos de L'Homme qui rétrécit

10 3
Avatar archibal
6
archibal ·

Critique de L'Homme qui rétrécit par Filmosaure

Lors d'une croisière en mer avec sa femme, Scott Carey se retrouve exposé à une sorte de nuage radioactif. Suite à cela, il commence à rétrécir, et ce de plus en plus vite. Toute la science et la médecine du monde semblent impuissantes face à ce phénomène, qui rendra Scott célèbre, alors qu'il devra s'adapter à un monde de géants et à de nouveaux dangers potentiels au sein de son propre foyer.... Lire l'avis à propos de L'Homme qui rétrécit

10
Avatar Filmosaure
8
Filmosaure ·

Critique de L'Homme qui rétrécit par Blockhead

Grâce à l'étonnante réalisation de Jack Arnold, qui joue de l'échelle des cadres comme personne, et à des effets spéciaux malins doté de trucages fabuleux pour l'époque qui n'ont quasiment pas vieilli et à partir d'un remarquable scénario de Richard Matheson, ce film culte des années 1950 est un classique de la science-fiction cinématographique se suit avec toujours autant de plaisir... Lire l'avis à propos de L'Homme qui rétrécit

3
Avatar Blockhead
10
Blockhead ·

L’Homme, mesure de toute chose.

Ce qui est intéressant, dans L’homme qui rétrécit et qui contribue à donner au film une tonalité encore plus émouvante qu’effrayante, c’est le parti pris de montrer l’affreuse aventure survenue à Scott Carey (Grant Williams) de façon graduelle et irréversible. Les premières minutes situent rapidement les protagonistes, Scott et Louise (Randy Stuart), jeune couple heureux, aisé,... Lire la critique de L'Homme qui rétrécit

4
Avatar Impétueux
7
Impétueux ·

Modèle d'ingéniosité

J'avais découvert courant de l'année 2016 Jack Arnold à travers Le Météore de la Nuit qui était un petit film de SF vraiment sympathique sans forcément marquer les esprits. J'avais surtout envie de découvrir Arnold à travers L'Homme qui Rétrécit depuis de nombreuses années déjà et ce film faisait partie de ma shortlist des oeuvres à voir un jour. Je n'ai pas du tout été déçu par la... Lire la critique de L'Homme qui rétrécit

6
Avatar batman1985
8
batman1985 ·

Chérie, je me sens rétrécir !

Après avoir été exposé à un mystérieux brouillard puis à un insecticide, un homme (Grant Williams) voit sa taille réduire petit-à-petit. Alors que les médecins tentent d’enrayer le processus, sa taille atteint quelques centimètres. Il découvre alors combien la cave de sa maison peut se révéler un monde hostile… Adapté d’un roman de Richard Matheson, L’Homme qui rétrécit... Lire l'avis à propos de L'Homme qui rétrécit

6 2
Avatar Tonto
8
Tonto ·

Critique de L'Homme qui rétrécit par Zogarok

Dans les années 1950, la SF connaît un âge d'or dans le cinéma américain. C'est l'heure de la Guerre Froide et le genre est fréquemment politisé, certaines productions faisant l'apologie du militarisme. Jack Arnold est alors l'un des principaux artisans de la SF mais se tient à l'écart de ces questions, essayant plutôt d'insuffler une dimension romantique ou même humaniste à ses productions,... Lire l'avis à propos de L'Homme qui rétrécit

6
Avatar Zogarok
8
Zogarok ·