Avides

Avis sur L'Ivresse de l'argent

Avatar Edwige Henry
Critique publiée par le

Après le très réussi The Housemaid, Im Sang-Soo nous propose une variation sur le même thème : l’argent et le pouvoir, ou plutôt : le pouvoir de l’argent. Le réalisateur coréen prend manifestement beaucoup de plaisir à mettre en scène le luxe et les relations glaciales de ses protagonistes bourgeois : intérieurs magnifiquement aseptisés, costumes somptueux et corps parfaits sont donc au programme.

Dans L’Ivresse de l’Argent, le spectateur se trouve propulsé dans un monde de faux-semblants, où chacun s’épie et tous sont liés par des relations perverses, où attrait du pouvoir, de l’argent et du sexe se répondent et finissent pas se confondre.

Ça part bien au départ, l’histoire est originale et entraînante, mais une fois le cadre posé, le récit s’essouffle, laissant la place à la chronique de mœurs, relevée d’un soupçon de géopolitique. A l’instar de son compatriote Joon-ho Bong dans The Host, Im Sang-Soo ne manque pas d’évoquer au passage le rapport de domination-dépendance entre la Corée et les Etats-Unis et fait dire à son personnage américain : « L’argent est facile, la baise, géniale : la Corée du Sud est un pays fantastique » !

Du côté de la mise en scène rien à dire, c’est parfait et magnifiquement maîtrisé de bout en bout. Le film est un vrai régal pour les yeux : cadrage, lumière, effets de miroir, de transparence, jeux de regards, il y a beaucoup à voir. On regrette juste la baisse de rythme au milieu, et un scénario un tout petit peu faiblard, mais L’Ivresse de l’argent reste très plaisant malgré tout.
- See more at: http://www.eyeswide.fr/critique-du-film-livresse-de-largent/#sthash.elbINpll.dpuf

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 216 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Edwige Henry L'Ivresse de l'argent