Affiche L'Odeur de la papaye verte

Critiques de L'Odeur de la papaye verte

Film de (1993)

  • 1
  • 2

La Mùi Des Etoiles

Délicieux ou ravissant, ou peut-être les deux, ce sont les termes qui me semblent convenir le mieux à L’Odeur De La Papaye Verte, que j’ai ressenti comme une promenade indolente et d’une douceur infinie dans un Viêt-Nam loin des bombes, mais pas des couvre-feu, loin des mines anti-personnelles mais pas d’un conflit qui rôde comme un invisible ennemi qui semble attendre que les hommes l’oublient... Lire l'avis à propos de L'Odeur de la papaye verte

33 8
Avatar Jambalaya
9
Jambalaya ·

L'empire des Sens. [9.2]

L'odeur de la papaye verte. Ce premier film de Tran Anh Hung se divise en deux parts. La premiere époque nous plonge dans la ville de Saigon en 1951. Mui une jeune fillette de 10 ans arrive dans une maison assez respectable afin de devenir servante et aider la vieille Ti l'autre domestique. La famille quelle doit servir se compose de 6 membres : La grand mère, qui a perdu son époux très... Lire la critique de L'Odeur de la papaye verte

19 4
Avatar Silence
9
Silence ·

Emotion contenue, sens exacerbés

Le premier long métrage de Tran Anh Hung est une réussite totale, un vrai petit bijou du 7e art. Incroyable comme sa maîtrise de la mise en scène, d'une subtilité et d'une sobriété exemplaires, était à ce point mature, alors même qu'il s'agissait de ses débuts. La profondeur de champ est intelligemment utilisée, les mouvements de caméra sont irréprochables, le montage est parfait, la... Lire la critique de L'Odeur de la papaye verte

13 8
Avatar Arthur Debussy
8
Arthur Debussy ·

Film d'atmosphère

Dans ce magnifique film d'atmosphère sur un Saigon de studio, où chaque action - en échos aux mouvements latéraux millimétrés de la caméra -, ressemble à un rite, Tran Anh Hung peint les relations entre les gens en s'attardant sur leurs gestes plus que sur les mots. Des gestes qu'il sublime de couleurs, de senteurs, d'une évocation nostalgique d'un monde qui se transforme et s'éteint. Magique.... Lire l'avis à propos de L'Odeur de la papaye verte

3
Avatar hubertguillaud
10
hubertguillaud ·

Séquence nostalgie et contemplation

Ce film, j’en ai rêvé, parce qu’il ne ressemble à aucun autre film. Le temps semble s’y être arrêté, et on est comme transporté ailleurs. Une fois cela dit, comment développer une critique constructive, vu qu’à partir du premier constat on pourrait dire: Soit on aime, soit on n’aime pas. Les travellings légers à hauteur du sol, un monde fait de lenteur, de gestes posés, gros plans et regards... Lire l'avis à propos de L'Odeur de la papaye verte

3
Avatar Angie_Eklespri
6
Angie_Eklespri ·

Critique de L'Odeur de la papaye verte par batman1985

On sent que c'est un film sur l'Asie réalisé par quelqu'un ayant une forte culture occidentale. Tran Anh Hung décide de revenir sur son pays qui l'a vu naître, mais filme le tout comme un Français d'adoption qu'il est. Au final, c'est un film asiatique en décalage, qui sans être foncièrement mauvais, n'a rien d'extraordinaire non plus. La mise en scène est très clame, réalisée de la même manière... Lire la critique de L'Odeur de la papaye verte

5
Avatar batman1985
5
batman1985 ·

L’odeur sans la saveur

L’odeur de la papaye verte se veut une invitation à l’éveil des sens et au contentement bouddhiste. Naïvement, le spectateur se glisse dans une douce torpeur et tente de s’immerger dans les yeux d’une sainte petite fille. De béatitudes en béatitudes, le décor à lui seul est une source de contentement par rapport au dur quotidien des êtres affairés (ou oisifs) qui l’habitent. Tel est... Lire la critique de L'Odeur de la papaye verte

Avatar Raging_Bull
3
Raging_Bull ·

L'Odeur de la papaye verte 1 9 9 3

Belle esthétique et sujet intéressant. Ce film est d'une grande sensibilité. Seulement, la lenteur de l'action, et même l'inaction m'a quelque peu rebuté et sûrement fait passer à côté du film dans sa généralité. Lire la critique de L'Odeur de la papaye verte

1
Avatar carlabernini
6
carlabernini ·

Éveil des sens et révolte silencieuse

La grande sensibilité de L’Odeur de la papaye verte répand pendant une heure et demie une somme de saveurs et de sons qui sont le fruit d’échos lointains : la pluie sur les feuilles, son bruit si particulier depuis l’extérieur ou l’intérieur ; les avions qui passent au-dessus, bien qu’on ne les aperçoive pas ; les coups de machette sur la papaye, jusqu’à en inciser le ventre pour en... Lire la critique de L'Odeur de la papaye verte

2
Avatar Fêtons_le_cinéma
8
Fêtons_le_cinéma ·

IxFJisme chic

Premier film du réalisateur Trần Anh Hùng (À la verticale de l'été, La Ballade de l'Impossible), L'Odeur de la papaye verte se déroule à Saigon dans les années 1950 et 1960. Il est centré sur Mui et son rapport à la Nature, omniprésente jusque dans les appartements... Lire l'avis à propos de L'Odeur de la papaye verte

1
Avatar Zogarok
6
Zogarok ·
  • 1
  • 2