N’allez surtout pas derrière la colline !

Avis sur L'invasion vient de Mars

Avatar Jay77
Critique publiée par le

Tobe Hooper, bien connu pour son célèbre Massacre à la tronçonneuse s'attaquait en 1986 au remake des Envahisseurs de la planète rouge. Vu à travers les yeux d'un jeune garçon passionné d'astronomie, cette petite série B aux allures de The Faculty version soft, ponctuée d’humour noir et pur clichés de la Science fiction, vous plonge en plein cauchemar enfantin. On vous avait prévenu : L’invasion vient de Mars…

Ils veulent vos enfants et votre cuivre !

Vous avez aimé Rencontre du troisième type pour ces jeux de lumières ? The faculty pour son coté parano et cauchemardesque ? L’invasion vient de Mars va vous combler de joie. Attention, voila du nanar, du BON nanar. Les martiens ont encore frappé et cette fois, c'est notre cuivre qu'ils veulent! Ca ne va pas plaire à nos amis roumains sillonnant les routes dans leur camionnette blanche !

A tous les fans de science fiction et d'invasion extraterrestres, à ceux qui adorent voir des gosses embarqués dans une aventure leur donnant envie de changer de passion, aux amoureux d'humour noir, L'invasion vient de Mars, c’est à voir d’urgence. Tobe Hooper aux commandes, on peut s'attendre à des scènes gore. Fort heureusement, ou pas, ce ne sera pas le cas de ce film. Alors oui, L'invasion vient de Mars ne sera pas à mettre dans toutes les mains. Avec ces aliens pas jojos et ses aiguilles enfoncées dans le cou des humains, mieux vaut éviter de montrer cette œuvre à un enfant de moins de 12 ans.

Cette série B est certes signée Tobe Hooper, elle sent bon l’ambiance à la Joe Dante et Steven Spielberg (pour le coté enfant débrouillard vivant dans une banlieue et fan d’astronomie). Bourré d’humour noir, L’invasion vient de Mars plonge David Gardner, fils aimant par-dessus ses parents, en plein dans le cauchemar le plus horrible qu’il puisse exister. David, il fait parti de ces jeunes garçons dont on se retrouve un peu. Il adore l’astronomie, et bien entendu, la science fiction et en prime, comble de chance, son père bosse à la NASA. Mais quand un soir, par un orage d’une violence rare éclate à sa fenêtre et fait venir un vaisseau spatial gigantesque se posant juste derrière sa jolie maison, le gosse rêveur voit blanc. Ce n’est qu’un début…

David, hors de chez lui, il va à l’école, comme tout enfant de son âge. Manque de bol, on l’a collé dans une classe où sa maitresse n’est autre que l’ancienne infirmière qui aura eu le dernier mot sur un certain Randall McMurphy : Miss Ratched, interprétée par cette tête à claques de Louise Fletcher. Dans L’invasion vient de Mars, notre actrice incarne Mme McKletch, le cliché de la maitresse sévère où tous les élèves doivent filer droit aux risques d’en prendre pour leur grade. Mme McKletch a justement dans le collimateur, David. Pour enfoncer le clou, voila qu’elle sera la première à être contrôlée par les aliens. Comme dans The Faculty, la quasi-totalité des enseignants et des élèves seront contrôlés. Comment David, sous le choc depuis qu’il c’est aperçu que les aliens avaient eus son père et sa mère, va réussir à s’en sortir ? Qui va croire à son histoire ? Comment va-t-il du haut de ces douze ans, stopper l’invasion ?

Maman, papa, venez voir ! Un engin incroyable, un énorme ovni posé
derrière la colline avec des lumières dingues. Venez, venez !

Les aliens ont eu ses parents et sa maitresse

La première partie de notre film est une pure merveille. Le jeu des acteurs, la mise en scène, les décors, l’arrivée à la fois terrifiante et spectaculaire du vaisseau extraterrestre. Cette fois, les aliens ne sont pas venus copiner avec les enfants. Alors que les trois premiers quarts d’heure marchent du tonnerre, la deuxième et dernière partie elle, casse tout, faisant tomber l’œuvre en plein dans le classique de mauvais gout. Tobe Hooper ne veut plus se prendre au sérieux, il va faire dans l’exagération. Invasion imminente oblige, il fallait bien appeler les militaires à la rescousse. Vous savez, ceux qui raffolent des explosifs et des tirs de sommation à la mitraillette ?

Partant de là, L’invasion vient de Mars, perdra de son éclat. Entre le jeu exagéré des acteurs, l’apparence des aliens ressemblant à des grosses patates pustuleuses sur pattes, marchant comme des caribous et leur patron dont le design rappelle un certain Krang des tortues ninja, les affrontements, fusillades et dialogues ridicules, les décors démesurés (la planque des aliens ressemblant à celle des arachnides de Starship Troopers…Tobe Hooper devait être visionnaire), les incohérences et choix plus que discutables des personnages, nous voila bel et bien dans du pur nanar. Oui, le charme enfantin de la première heure a été saccagé à cause des adultes, ENCORE EUX ! Nous sommes tombé dans le film de science fiction débile mais qu’on regarde parce qu’il a du charme pour son coté délirant où l’on a cette sensation de naviguer dans de la vieille SF des années 50.

David Gardner ! Tu seras à nous, A NOUS !

Surprise

https://www.youtube.com/watch?v=rkvbo6q-jAk&t=571s

Parce que « L’invasion vient de Mars », sortie seulement en VHS, n’a jamais eu droit à un portage sur Bluray/Dvd, que la chaine 100% cinéma, a pu se procurer légalement une copie HD du film et l’a postée sur Youtube, vous allez VOUS aussi pouvoir regarder ce petit film, chez vous, bien au chaud.

Au final, L’invasion vient de Mars, bien que sa dernière partie soit décevante, fait passer un excellent moment. Un héros attachant, des musiques et un visuel sentant bon la science fiction, des moments délirants, d’autres terrifiants, une bonne ambiance mi-Spielberg/mi-Dante, des effets spéciaux de qualité, et surtout, une fin pour le moins surprenante. Un plaisir coupable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 55 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Jay77 L'invasion vient de Mars