Avis sur

La Course à la mort de l'an 2000 par Aurélien Boucher

Avatar Aurélien Boucher
Critique publiée par le

Dans une Amérique dictatoriale et décadente, soumise au culte de la violence, une grande course automobile organisée chaque année sert de nouveaux jeux du cirque pour une population abreuvée de discours présidentiels lénifiants. En cette année 2000, la cinquième édition de la « Transcontinental Road Race » oppose une nouvelle fois Frankenstein, héros national et créature du régime, à de redoutables pilotes, dont son principal opposant Machine Gun Joe Viterbo. La course n’obéit à quasiment aucune règle, sinon celle de s’entre-tuer en marquant le plus de points possibles, dont le comptage dépend du nombre et du type de passants écrasés. Pendant ce temps, une résistance s’affaire à saboter la course afin de mettre un terme au régime politique en place.

LA COURSE A LA MORT DE L'AN 2000 est une sympathique Série B culte des années 70 produit par Roger Corman.
L'histoire est assez bonne sur une Amérique dystopique et dictatoriale soumise dans un culte de la violence en organisant une course automobile où tout les coups sont permis et dont le but est de marquer le plus de points en tuant les personnes qu'on croise sur la route.
Le tout est surtout marquant de par son casting et ses personnages qui sont très bons, avec le grand David Carradine dans le rôle de Frankenstein, et aussi Sylvester Stallone dans l'un de ses premiers vrais rôles avant ROCKY, dans le rôle du méchant Machine Joe.
Et on retient surtout de par ses courses assez divertissantes et surtout de sa violence. Sans parler aussi du côté critique du gouvernement américain.
Mais la réalisation n'est pas terrible où on n'a vraiment affaire à une Série B sans budget.
Correct, mais sont plus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 22 fois
Aucun vote pour le moment

Aurélien Boucher a ajouté ce film à 6 listes La Course à la mort de l'an 2000

Autres actions de Aurélien Boucher La Course à la mort de l'an 2000