Sénario à revoir mais merci aux acteurs.

Avis sur La Crème de la crème

Avatar Clélie Louiset
Critique publiée par le

Dans ce film, nous suivons pendant une heure et demie la vie de trois étudiants d’une école de commerce parisienne renommée. Tous antipathique au début du film, nous allons les suivre dans l’évolution de leur amitié mais surtout dans la création de leur commerce : un réseau de prostitution. Ce film n’a pas réellement d’intérêt cinématographique. Il nous apprend ce qu’il ce passe dans les grandes écoles souvent réservées aux étudiants aux revenus aisés mais cet apprentissage aurait très bien pu être réalisé par un reportage non pas par un film. De plus, il peut décourager des étudiants à faire ce type d’études par peur de ce qu’il pourrait se passer dans ces écoles.
Ce casting de jeunes acteurs prometteurs est très intéressant, nous découvrons trois acteurs plutôt talentueux mais qui n’ont pas surement pas choisis le bon film afin de lancer leur carrière. Alice Isaaz, qui joue Kelly, aura certainement plus de chance de se voir proposer un rôle grâce à son personnage dans Fiston de Pascal Bourdiaux plutôt que grâce à celui de La crème de la crème car certes son jeu est très bon mais ce film ne met pas en avant la totalité de ses capacités d’actrice. En revanche quelques acteurs de second plan, comme Marine Sainsily qui joue Eulalie, eux ont un jeu limite passable qui est encore à exploiter.
Certaines scènes ne sont pas adaptées à tous les publics contrairement à la qualification de « tout public » dite par les différents cinémas. Un film portant sur la prostitution et comportant en particulier une scène de sexe longue et gênante pour certains spectateurs ne peut pas être vu par des enfants de tout âge. De plus, la dernière scène, beaucoup trop longue et limite écœurante gâche le peu d’intérêt que nous pouvons avoir pour le film.
Pour résumer, c’est un film que nous pouvons regarder un dimanche après-midi où nous ne savons pas vraiment quoi faire, et encore c’est limite. Mais si vous avez un intérêt pour les écoles de commerce et la prostitution après tout n’hésitez pas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 240 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Clélie Louiset La Crème de la crème