Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

Affiche La Dixième Victime

Critiques de La Dixième Victime

Film de (1965)

  • 1
  • 2

Annales du futur.

Je partage évidemment l’opinion de tous ceux qui s’agacent de voir un film parti sur d’assez bonnes bases s’essouffler presque tout de suite et ahaner pendant 90 minutes à la recherche d’une véritable inspiration et surtout d’un véritable rythme. Car il y avait d’excellentes bases à développer sur cette société future où les vieux, qui sont des charges économiques lourdes, sont euthanasiés,... Lire l'avis à propos de La Dixième Victime

5 3
Avatar Impétueux
3
Impétueux ·

LA DIXIEME VICTIME de Elio Petri

Longtemps j'ai pensé qu'Yves Boisset avait été le premier à dénoncer la télé-réalité avec son film "Le prix du danger" (1982). Grave erreur qu'est la mienne. Elio Petri en 1965 avait réalisé un film sur un sujet assez similaire: Une chasse à l'homme mortelle et télévisée. Et étrangeté (ou convergence magnifique) les deux films sont l'adaptation de deux nouvelles différentes d'un même auteur... Lire la critique de La Dixième Victime

13
Avatar littlebigxav
7
littlebigxav ·

Critique de La Dixième Victime par Fab72

Ce film d’anticipation du genre chasse à l’homme est un lointain cousin des « Prix du danger », « Running Man », « Hunger Games » et j’en passe. Cependant, ce long-métrage italien est très déroutant. D’abord à cause de son côté délirant, de ses scènes saugrenues (Mastroianni et ses pilules lacrymales « pour faire vrai » en grand maître des adorateurs du soleil face à des néo-réalistes, les... Lire l'avis à propos de La Dixième Victime

2
Avatar Fab72
8
Fab72 ·

Critique de La Dixième Victime par Teklow13

La decima vittima est une adaptation de la nouvelle The Seventh victim de Robert Sheckley, à qui l'on doit également une autre nouvelle, le prix du danger, adapté au cinéma par Boisset, et aux états unis, the Running Man. Comme dans le prix du danger, on y aborde ironiquement les dérives de la société par l'intermédiaire des jeux télévisés. « Le film se situe dans un futur proche, les... Lire la critique de La Dixième Victime

6 1
Avatar Teklow13
6
Teklow13 ·

Critique de La Dixième Victime par AMCHI

Comme pour Le Prix du danger de Boisset Elio Petri adapte une nouvelle de Robert Sheckley qui montre aussi une société futuriste peu éloignée de la nôtre où la mort est un jeu. Petri appuie trop sur la farce et le côté satirique de l'histoire et oublie le côté suspense d'une telle histoire d'ailleurs le propos dénonciateur d'une future société sans aucun respect pour la vie humaine s'en... Lire la critique de La Dixième Victime

4 4
Avatar AMCHI
5
AMCHI ·

Critique de La Dixième Victime par Ygor Parizel

Une oeuvre d'anticipation bizarre. Dans un futur un grand jeu est organisé une chasse à l'homme légale, l'idée de départ est encourageante. Assez peu d'action, une description d'un avenir dystopique plutôt pertinente voir même visionnaire. Mais le film pêche par des détails qui ont mal vieillit. Ursula Andress (sans sous-vêtements !) et Marcello Mastroianni sont à leurs aises. La fin est en roue... Lire l'avis à propos de La Dixième Victime

3
Avatar Ygor Parizel
7
Ygor Parizel ·

Critique de La Dixième Victime par hopkins

La distorsion par rapport au prèsent est un peu plus nette dans des oeuvres mèconnues comme "La decima vittima" (inspirè d'un roman de Sheckley) d'Elio Petri, qui souligne, dans ce sujet de science-fiction, la possibilitè de donner une hypothèse du futur en agrandissant, en dilatant les dèfauts de la rèalitè contemporaine! Petri ètait un critique acerbe de la sociètè italienne contemporaine,... Lire l'avis à propos de La Dixième Victime

1
Avatar hopkins
8
hopkins ·

Critique de La Dixième Victime par Kevin Gosse

Cinquième long métrage du cinéaste transalpin Elio Petri, La Dixième Victime pourrait facilement faire figure d'OFNI dans la filmographie de l'auteur d'Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon. Appartenant au genre de l'anticipation ou, plus précisément, de la dystopie, ce long métrage tendrait à s'écarter frontalement des précédentes réalisations de l'italien. Mis en scène par Pietri... Lire l'avis à propos de La Dixième Victime

1
Avatar Kevin Gosse
7
Kevin Gosse ·

Pop-art et subversion font-ils bon ménage ?

A l'instar d'un Joseph Losey avec Modesty Blaise ou d'un Roger Vadim avec Barbarella, le cinéaste s'offre là une parenthèse récréative dans son œuvre fortement engagée et très politique. Certes, la satire en filigrane porte sur la société italienne – le divorce, le poids du mariage, la guerre des sexes – mais elle prend la forme d'un véritable pot pourri pop art : lumière, décors, costumes,... Lire la critique de La Dixième Victime

Avatar TravisBickle
5
TravisBickle ·

Critique de La Dixième Victime par Johannes Roger

Dans un style pop typique des 60’s, « la 10eme victime » anticipe le sujet du « Prix du danger » de Boisset presque 20 ans plus tôt. Le film joue sur l’humour noir, voir le cynisme des situations, avant de tourner à la grande farce dans le dernier acte. Même si ce final est très drôle, cela annihile un peu le côté satirique de l’ensemble. En l’état, ça reste une œuvre sympathique, qui parle de... Lire la critique de La Dixième Victime

Avatar Johannes Roger
6
Johannes Roger ·
  • 1
  • 2