Lutte à sens unique

Avis sur La Favorite

Avatar Fabien B.
Critique publiée par le

Je n'ai pas vu Lobster de Yórgos Lánthimos apparemment salué par la critique, c'est donc vierge de connaissance sur ce réalisateur que j'ai commencé La Favorite. Vu que tout le monde est d'accord sur ce film je souhaitais voir ce qu'il en est. C'est pour moi seulement une demi-réussite, film ne m'a qu'à moitié convaincu.

C'est une adaptation d'une histoire vraie, ou Abigail interprétée par Emma Stone arrive à la cour de la reine d'Angleterre (Olivia Colman) pour y trouver un emploi en tant que servante. La reine étant en mauvais état de santé, c'est sa première conseillère, Sarah (Rachel Weisz) qui dirige le royaume à sa place et Abigail va rapidement essayer de prendre sa place.

Le film a des bonnes idées de mise en scène, la réalisation est vraiment propre agrémenté de travelling sympa dans les décors du château de la Reine ou en extérieur. Je trouve seulement dommage que de temps en temps certains plans utilisent du fish eye... pourquoi ? Augmenter le champ de vision ? Placer la pièce filmée entièrement dans le cadre ? C'est pas beau. Tarantino avait utilisé le format 70mm pour The Hateful eight, pour filmer l'intérieur de la pièce avec un maximum de personnages à l'écran, un format très large et peu utilisé. Certes le format a aussi ses inconvénients, toutes les salles ne sont pas équipées pour projeter du 70mm mais je préfère ce genre d'initiative à du fish eye. Après c'est du chipotage, ces plans sont rares.

La photo est vraiment belle, très soignée, j'ai adoré surtout les scènes de nuit, ou les pièces sont éclairées qu'à la bougie, ce côté-là est très réussi. De jour c'est aussi très beau, les pièces sont exceptionnellement belles, parsemés de tableau, tapisseries de pleins de couleurs différentes, ça ressort, c'est un plaisir pour les yeux. (Emma Stone aussi, mais shhh)

En dehors des aspects techniques, c'est surtout le développement des personnages qui m'a laissé indifférent. Ils n'évoluent pas, ou peu. Il y a peu d'enjeux dramatiques dans le film parce qu'Abigail ne semble jamais en difficulté, à aucun moment. C'est une lutte pour le pouvoir qui se déroule, mais une lutte à sens unique, et ça c'est dommage. Surtout que l'intrigue est à mon sens pollué par les conflits politiques France/Angleterre dont on a vent seulement de la part des ministres de la Reine. Les ministres sont là pour qu'Abigail se trouve un mari et qu'elle élève sont statut, sauf que honnêtement les intrigues politiques du film, tout le monde s'en fous. Elles sont là, cassent le rythme, servent de prétexte au scénario mais n'y apporte rien. Le message final est de plus prévisible et déjà vu maintes fois. Qu'est on capable de subir pour s'élever, devenir riche ? Est-ce vraiment une victoire ?

J'ai aussi un problème avec la musique du film, parfois bonne, parfois on se demande ce qu'elle vient faire la … Parfois ça vient comme un cheveu sur la soupe, le style de la musique s'accorde pas toujours avec le ton du film, c'est étrange.

Donc pour moi un film à moitié convaincant. Une esthétique impeccable, des personnages qui jouent bien, mais une intrigue polluée par des artifices inutiles, une musique parfois incohérente et une fin trop facile.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 41 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Fabien B. La Favorite