Biopic qui rate son sujet

Avis sur La Femme la plus détestée d'Amérique

Avatar Florian Martin
Critique publiée par le

Biopic sur Madalyn Murray O’Hair qui a fait de sa vie un combat pour la séparation de l’Eglise et de L’Etat, avec la création de l'association American Atheists.

Le film aurait pu être passionnant s’il avait réussi à embrasser plus son sujet et imprégner le film du contexte politique et social de l’époque. Pourtant le film commence en 1960 et se finit en 1995. La plupart des sujets restent effleurés avec une réalisation peu inspirée et les actions manquent d’envergure. L’enquête et la partie sur la disparition/ kidnapping de Madalayn et de sa famille prend une place bien trop importante dans le film et en limite l’intérêt.
Il y avait de quoi faire pourtant… seul point positif, le personnage nous est présenté de manière contrasté avec sa face sombre (mère étouffante pour son premier fils & détournement d’argent).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1086 fois
5 apprécient

Autres actions de Florian Martin La Femme la plus détestée d'Amérique