Critique N°309 : L'école buissonnière de rêve pour chacun.

Avis sur La Folle Journée de Ferris Bueller

Avatar LaMoustache
Critique publiée par le
  • Ferris Bueller, jeune ado arrogant mais adoré se décide à sécher l'école, il s'élance dans les rues de Chicago avec sa petite amie et son meilleur ami pour s'amuser et oublier tout les soucis liés à l'adolescence.

Trente années avant Deadpool et quinze ans avant Malcom in the Middle quelqu'un d'autre brisait le quatrième mur.
Un personnage s'amusait déjà à parler aux spectateurs.
Matthew Broderick A.K.A. Ferris Bueller brisait les codes du cinéma,.

La Folle Journée de Ferris Bueller est un feel good movie que plus personne n'arrivera à refaire. Quelque chose où personne ne pourra dire qu'il n'aime pas, un film quasi parfait.
Le casting est exceptionnel et tout le monde se donne à fond.
Si Matthew Broderick est excellent dans son rôle de gamin arrogant et ultra cool à la fois (qui n'a pas rêver d'être aussi cool que lui), Jeffrey Jones qui joue Ed Ronney le directeur est hilarant.
Chacune de ses mimiques sera accompagné d'un fou rire.

Il y aura des segments vraiment relaxant, comme le Twist and Shout de The Beatles qui nous fait décoller du film, à croire qu'on est plus du tout dans La Folle Journée de Ferris Bueller.
Les musiques sont vraiment plaisantes, le placement de produit (même exagéré) permet de nous maintenir dans le film et de se dire qu'en 86, il y avait surement un gamin faisant tout ça.

On ne peut qu'apprécier le déroulement du film qui ne fera rien d'autre que nous donner le sourire.
C'est brillamment raconté, brillamment interprété et d'une justesse inégalé dans un feel good movie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 19 fois
Aucun vote pour le moment

LaMoustache a ajouté ce film à 2 listes La Folle Journée de Ferris Bueller

Autres actions de LaMoustache La Folle Journée de Ferris Bueller