Affiche La Fureur de vivre

Critiques de La Fureur de vivre

Film de (1955)

Teen movie antique.

Les films sur les adolescents en rupture avec le monde des adultes ne datent pas de John Hughes ou des gâteaux à la pomme. On est en plein dedans, mais dans un film bien plus dramatique que les références que je viens de vous balancer. Jeu de la mort, bagarre au couteau, fugue ou famille fantasmée, les scènes marquantes sont légion dans ce film, les moments de légèreté le sont beaucoup moins.... Lire l'avis à propos de La Fureur de vivre

29 1
Avatar JohnSpartan
8
JohnSpartan ·

Pioneer soundtracks

Certains jalons sont plus immortels que d’autres : avoir le mérite d’être le premier à aborder un sujet, briser un tabou ou occasionner un nouvel éclairage sur un thème est une chose, cela n’occasionne pas forcément un chef d’œuvre. La fureur de vivre est en tout point un film iconique : il porte avec lui l’éclatante naissance du mythe James... Lire l'avis à propos de La Fureur de vivre

42 3
Avatar Sergent_Pepper
6
Sergent_Pepper ·

La jeunesse a pris une ride... [SPOILERS]

La fureur de vivre, c'est le film d'une génération... Mais sans doute pas de la nôtre. On se rend vite compte que le réalisateur l'a envisagé comme un film quasi-documentaire, un film qui voulait simplement capter l'essence des rébellions juvéniles de son époque. Plusieurs conséquences, donc... Tout d'abord, j'ai été frappé de la façon dont la psychologie des personnages est abordée, l'exemple... Lire la critique de La Fureur de vivre

26
Avatar WinslowLeach
7
WinslowLeach ·

You're tearing me apart!

Film culte de Nicholas Ray, Rebel Without a Cause est un film à l'image de son héros, le légendaire James Dean, et du jeune Jim Stark qu'il incarne : il ne sait pas où aller, comment y aller, pourquoi. Il a quelque chose d'important à dire mais n'arrive pas à le formuler. Et c'est justement cette rage insaisissable, vaine et indispensable, captée quasiment sans le vouloir par le cinéaste, qui... Lire l'avis à propos de La Fureur de vivre

30 4
Avatar Lucas Stagnette
7
Lucas Stagnette ·

L'incroyable James Dean ...

Rebel without a cause exprime le malaise de la jeunesse américaine des années 50. Sur ce point il faut lui rendre justice, le film parvient bien à établir une atmosphère pesante à tel point que le malaise en question devient communicatif. James Dean incarne à merveille une jeunesse à la recherche de son identité propre qui rejette les valeurs conformistes et bourgeoises de ses parents. Les... Lire l'avis à propos de La Fureur de vivre

22 4
Avatar Charlotte-Bad
7
Charlotte-Bad ·

Jeunesse d'hier et d'aujourd'hui

James Dean est un mythe. Disparu trop tôt, il a beaucoup fait parler de lui et a rendu chacune de ses apparitions curieusement très intéressante. Aussi quand Arte propose la rediffusion de La fureur de vivre, il ne faut pas hésiter, la soirée ciné télé est programmée. L'appréhension était présente, c'est certain et surtout à cause de cette aura autour du film, mais le résultat est on ne peut... Lire la critique de La Fureur de vivre

9 7
Avatar Carlit0
8
Carlit0 ·

Un des tout premiers Teen movies

'''Résumé du film''' Jim Stark, un jeune homme de 17 ans, vient d’emménager à Los Angeles avec ses parents. Petit nouveau du lycée, Jim essaye tant bien que mal de se faire une place parmi les jeunes de son âge mais se retrouve malheureusement impliqué dans une dispute avec Buzz, le chef d’une bande qui fait la loi dans le lycée. Alors qu’il tente de se faire respecter, Jim fait la... Lire la critique de La Fureur de vivre

6 4
Avatar Jay77
10
Jay77 ·

Daté certes, mais efficace.

Tout le monde ne "rentrera" pas dans ce film. La violence qui s'y dégage n'a pas très bien vieilli, les dialogues sembleront verbeux et niais à qui refuse de s'identifier aux personnages, et pour notre regard de spectateurs du XXIe siècle, ce ne sera sans doute pas le film le plus révolutionnaire de Nicholas Ray. Pour comprendre le film, il faut vraiment avoir à l'esprit tout ce qu'il ne dit... Lire l'avis à propos de La Fureur de vivre

7 6
Avatar zardoz6704
7
zardoz6704 ·

T'as l'même blue-frime que James Dean, t'arrêtes ton Jean

Un certain vendredi, le 30 septembre 1955, cheveux au vent au volant d'une Porsche 550 Spyder, James Dean joue sa dernière scène jusqu'à que le grand barbu planqué au-dessus des nuages hurle : "Coupez !". C'est à 17h59 lorsque James heurte une voiture qui lui a coupé la route que la star sera définitivement coupée au montage de la vie, alors âgée de seulement 24 ans. C'était encore qu'un gamin,... Lire la critique de La Fureur de vivre

14 10
Avatar Alex La Biche
6
Alex La Biche ·

Je vends un Blu-Ray

"Premier teen movie", "rôle phare de la trop courte carrière de Dean", "film témoin d'une génération perdue".... On peut en lire des conneries sur La Fureur de Vivre. Ce film n'est rien d'autre qu'un gros nanar mal filmé (faux raccords de ouf), mal joué (James Dean est mauvais, oui, oui, même s'il est mort la meme année, il n'empêche qu'il est mauvais) et ultra mal écrit (Hey, mon mec vient... Lire la critique de La Fureur de vivre

27 15
Avatar Before-Sunrise
3
Before-Sunrise ·