La gloire de mon père

Avis sur La Gloire de mon père

Avatar Caméléon aurifère
Critique publiée par le

Enfance d’un petit garçon formidable

C’est en 1990 qu’est sorti ce film. Réalisé par Yves Robert, il sera suivi par Le château de ma mère. Le scénario a été écrit d’après le roman éponyme du cycle des Souvenirs d’enfance de Marcel Pagnol. Son interprète, Julien Ciamaca, joue aux côtés de Philippe Caubère, le père, Nathalie Roussel, la mère et Victorien Delamare, le petit frère. La gloire de mon père retrace une partie de l’enfance de Marcel Pagnol, les aventures et bonheurs de son époque puérile. Couronnée d’oscars, cette autobiographie transposée dans le septième art relate merveilleusement l’enfance de Marcel Pagnol.

On peut dire que j’ai vraiment apprécié ce film. Le personnage qui m’a le plus fascinée c’est Marcel. En effet, au début le petit garçon qui semble extraordinairement surdoué et déjà bien voire un peu trop mature pour son âge rend fiers ses parents envers et contre tous ceux qui s’inquiètent et disent que ce n’est pas bien pour lui. Malgré tout, ses parents vont finir par lui interdire tout contact avec les livres. C’est incroyable ! Sans compter qu’il réussi toujours à surprendre les adultes. Il comprend ce que les adultes pensent qu’il ne comprendrait pas. Génial ! Ainsi je trouve que Julien Ciamaca a absolument bien joué son rôle. Je l’ai trouvé touchant, très malin, intelligent et emprunt d’une relative insouciance qui évoque l’esprit du gamin qu’il est finalement. Parmi les autres personnages qui m’ont marquée, il y a le petit frère Paul qui lui aussi parfois interloque son grand frère en lui apprenant des choses que lui-même ne sait pas. Son père, tant admiré par l’aîné, même si quelquefois maladroit, laisse transparaître l’amour profond qu’il éprouve pour son fils et pour toute sa famille d’ailleurs. Et enfin les deux soeurs, Augustine et Rose, quoique dénotant une forme de femmes-clichées, tiennent leur rôle de mère au diapason et offrent une enfance admirable à leurs petits dans la liberté et la joie.

Pour conclure, je dirais que ce film n’est à louper sous aucun prétexte. Une relation père-fils très touchante, une belle histoire d’amitié, d’amour, de valeurs sans oublier la note d’humour et de rire avec en fond d’écran les beaux paysages de Marseille et ses alentours. Décidément, il y a vraiment de quoi passer un bon moment et de quoi avoir le sourire ! Un superbe film au goût et aux couleurs phocéennes.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 131 fois
2 apprécient

Autres actions de Caméléon aurifère La Gloire de mon père