Pleurer les indiens disparus

Avis sur La Llorona

Avatar ClemChav
Critique publiée par le

Le Guatemala a connu une guerre civile de 40 ans, dont le point de départ de situe dans le renversement par la cía et l'united fruit du Président social démocrate démocratiquement élu en 1954. Voir
https://es.wikipedia.org/wiki/Guerra_civil_de_Guatemala
Et aussi le livre de Vargas Llosa tiempos recios.
L'auteur détourne la légende de la llorona, femme qui pleure ses enfants morts pour en faire un fantôme vengeur des mayas massacrés par un general genocidaire. Le film est un huis clos qui se déroule dans l'appartement entouré de manifestants du général cacochime. Le mélange du fantastique de la peur des bourreaux et des réalits sociales est exceptionnel. La bande sonore, de bruits d'eau, rumeurs de manifestations, tirs d'armes et pleurs de la llorana est sublime. Un très très grand film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 96 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de ClemChav La Llorona