La définition du sexe selon Hitchcock

Avis sur La Main au collet

Avatar Ugly
Critique publiée par le

Dernier des 3 films tournés par Grace Kelly sous la direction d'Hitchcock, la Main au collet est un entracte dans la filmo du Maître, on n'y retrouve ni le suspense diaboliquement agencé du Crime était presque parfait, ni la splendeur intacte de Fenêtre sur cour. Ce n'est pas une raison pour le bouder.
En plus, ce film permit à Hitchcock de déguster la cuisine française car il fit le trajet Paris-Cannes en 3 jours en s'arrêtant dans tous les grands restaurants, et il écuma les restaurants de la Riviera. Pendant le tournage de Fenêtre sur cour, il avait perdu 5 kilos mais il savait qu'il les reprendrait sous peu. Mais laissons ces considérations culinaires et intéressons-nous au film.
A mi-chemin entre la comédie sentimentale, le drame policier et le policier léger, la Main au collet ressemble à une promenade touristique au sein du décor enchanteur de la Côte d'Azur, le film n'a pas la rigueur dramatique des grands films du Maître, mais comme je le disais, il faut s'en accommoder et savourer ce qu'il nous offre, car on y retrouve certains des thèmes les plus chers à Hitchcock et de nombreux détails très personnels. L'un d'eux concerne la définition du sexe et la séduction féminine : pour Hitchcock, les femmes ne doivent pas avoir leur sexualité affichée sur la figure, c'est pour ça qu'il n'employa jamais Marilyn Monroe ou Sophia Loren, car il faut que le sexe soit une surprise pour le spectateur, en gros "la femme du monde qui devient une putain dans la chambre à coucher" (voir cet entretien dans le bouquin Hitchcock-Truffaut).
C'est pourquoi la surprise est vraiment là dans cette scène fameuse lorsque Grace Kelly se retourne sur la porte de sa chambre et embrasse goulument Cary Grant, on ne s'y attend pas du tout. Autre scène à l'allusion sexuelle évidente : celle du baiser sur fond de feu d'artifice. L'apparence glacée de miss Kelly servait donc parfaitement les aspirations d'Hitchcock que malheureusement pour lui, il devait perdre après ce tournage où elle rencontra le prince Rainier de Monaco, mettant ainsi un terme à sa carrière.
L'intrigue du film reste quand même parfaitement agencée, où le suspense et l'humour occupent des places de choix, et la présence de Cary Grant, acteur hitchcockien par excellence, contribue à créer une évidente complicité entre le réalisateur et ses acteurs. Pour moi, il est donc dommage de considérer la Main au collet comme un Hitchcock mineur, car il permet d'apprécier autant la qualité du style du Maître et la construction dramatique de ses films qui reste interchangeable.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 329 fois
13 apprécient

Ugly a ajouté ce film à 10 listes La Main au collet

Autres actions de Ugly La Main au collet