Affiche La Maison des otages

Critiques de La Maison des otages

Film de (1990)

  • 1
  • 2

Qui veut la peau de Michael Cimino ?

Il est effrayant de constater à quel point la carrière de Michael Cimino a chuté après l'échec retentissant de "La porte du paradis", si l'on excepte son excellente "Année du dragon". C'est visiblement peu motivé qu'il adapte le roman de Joseph Hayes, déjà transposé à l'écran par William Wyler en 1955. Mis en scène sans grand génie, ce quasi huis-clos se suit sans trop d'ennui mais ne passionne... Lire la critique de La Maison des otages

18 2
Avatar Gand-Alf
5
Gand-Alf ·

Le méchant intelligent

Mince, je comptais voir les films de Cimino dans l'ordre mais j'avais oublié que celui-ci en était un ! Du coup tant pis pour mon rêve ! Cela n'en fera qu'un de plus que je n'aurais pas pu réaliser. Globalement, c'est sympa. Ça commence très bien, on nous présente une famille, un méchant très méchant, les thèmes sont vite mis en place, on s'attend à ce que ce soit brut, avec de gros... Lire l'avis à propos de La Maison des otages

2
Avatar Fatpooper
6
Fatpooper ·

Pas si mauvais que cela

Par rapport à ses autres films il est vrai que La Maison des otages semble un produit formaté de la part de Cimino néanmoins il réalise un thriller assez solide qui tient la route jusqu'à la fin. Un certain suspense est présent et l'ensemble est plutôt tendu avec en prime un bon casting, j'ai lu que Mickey Rourke cabotine c'est un peu le rôle qui... Lire l'avis à propos de La Maison des otages

2 2
Avatar AMCHI
7
AMCHI ·

Huis-clos tendu

Michael Cimino retrouve Mickey Rourke 5 ans après L'Année du dragon pour ce remake d'un classique du polar américain des années 50 réalisé par William Wyler ; Rourke remplace Bogart et les temps ont changé, car sous la caméra de Cimino, la violence est plus présente, comme souvent chez lui, on est immergé dès le début dans l'entourage d'un criminel intelligent, pervers et... Lire la critique de La Maison des otages

13 5
Avatar Ugly
7
Ugly ·

Critique de La Maison des otages par hopkins

A la manière de Scorcese et de ses "nerfs à Vif" Cimino transcende une série B pour y parler de ses sujets fétiches. Une Amérique croulant sous les convenances et les apparences où tout idéal semble impossible. La famille sur le déclin représente l'Amérique et les cambrioleurs l'idéal. Les 10 premières minutes sont pétaradantes , le huis clos dans la maison se chevauchant avec des paysages... Lire l'avis à propos de La Maison des otages

1
Avatar hopkins
8
hopkins ·

Injustement massacré à sa sortie par la critique

Desperate Hours est un film de commande que Michael Cimino, considéré par les studios comme un pestiféré après qu'il est ruiné la United Artist avec La porte du paradis, accepte de réaliser pour se « remettre en selle ». Il s'agit d'un remake du film éponyme de William Wyler avec Humphrey Bogart, réalisé en 1955. Le film est massacré par la critique à sa sortie, probablement du fait que... Lire l'avis à propos de La Maison des otages

1
Avatar Jean-Mariage
8
Jean-Mariage ·

Critique de La Maison des otages par Caine78

Michael Cimino, auteur de « L'Année du dragon » et de l'inoubliable « Porte du paradis », avait décidait parfois de la jouer plus consensuelle. C'est notamment le cas pour cette « Maison des otages », remake d'un film déjà mineur de William Wyler. Attention, n'allez pas croire que le résultat est mauvais : les décors sont bien exploités, la mécanique correctement huilée et globalement on ne... Lire la critique de La Maison des otages

Avatar Caine78
4
Caine78 ·

Cimino aux heures désespérées du Nouvel Hollywood

Le Nouvel Hollywood s’est construit en partie sur un rapport aux images tant fétichiste que maniaque. Brian de Palma a ainsi creusé ce sillon en développant une poétique iconoclaste paradoxale, car mêlée d’idolâtrie. C’est que l’objectif de la caméra, en plus d’être animé chez lui par une pulsion scopique et par une nervosité tout hitchcockiennes (telle qu’elle se manifeste de façon... Lire la critique de La Maison des otages

Avatar RayonVertCinema
7
RayonVertCinema ·

Maison à vendre ( ou à laisser )

Un film mineur dans la carrière de Michael Cimino, qui n'atteint pas le quart d'un chef d'oeuvre tel que La Porte du Paradis ou même d'un film comme L'année du Dragon. D'honnête facture La Maison des Otages donne un léger sentiment de gâchis : sans être désagréable à suivre le sixième long métrage de Cimino témoigne d'un scénario aux ficelles trop visibles pour que l'on puisse parler d'une... Lire la critique de La Maison des otages

Avatar stebbins
6
stebbins ·

Pitié, gardez-les les otages !

Un criminel violent s’échappe de prison grâce à la complicité de son avocate. Avec son frère et un complice, ils prennent en otage et extorquent une petite famille bourgeoise en voie de divorce, dans une grande maison d’un quartier résidentiel cossu, qu’ils ont élu lieu de rendez-vous pour tous se retrouver avant de s’enfuir au Mexique (Même les fugitifs les plus demeurés se méfieraient d’une... Lire l'avis à propos de La Maison des otages

1
Avatar etiosoko
2
etiosoko ·
  • 1
  • 2