Avis sur

La Mort en prime par Nuclearoller

Avatar Nuclearoller
Critique publiée par le

J'ai fait une découverte géniale.
La première fois où l'on voit les frères Rodrigues dans leur caisse rouge, l'un avec un bob et une chemise à motifs très kitsch, et l'autre moustachu... J'ai revu autre chose. Raoul Duke et son avocat dans Las Vegas Parano. C'est peut-être une coïncidence, mais j'ai vraiment ri.
BREF. Parlons un peu plus du film.

J'ai pas particulièrement envie de m'étaler sur ce film qui ne m'a pas touché du tout : j'aime le punk, j'ai beaucoup aimé Iggy Pop dans ce film, mais je suis pas trop voiture fluo. Le scénario partait bien, mais mis à part la fille étrange avec ses trips sur les aliens, le beauf/philosophe et sa time machine (et peut-être deux punks ("Duke, let's go do those crimes!" - "Let's get sushi... AND NOT PAY !")) je n'ai pas du tout aimé les personnages censés représenter "les différents visages de l'Amérique des années 80" et bla, bla, bla.
Ça parle de Roswell et d'ET avec une photo de cadavres d'aliens. Fin ça en parle. Comme ça. Sur une scène. Vite fait.
Y'a de la lumière qui sort du coffre de la Chevrolet Malibu. On sait pas ce que c'est, mais elle est bel et bien là, et elle fait des trucs bizarres aux gens qui la regardent, genre Méduse. Oh. Bon, en gros: le scénario devient sérieusement n'importe quoi au fil du film.
C'était assez sympathique quand même, mais je pense que c'est une œuvre que je vais trop vite oublier... Peut-être que dans le contexte de l'année 1984, ce film était culte, mais quite à me mettre les puristes à dos... Je n'ai rien ressenti d'un film culte, Repo Man flirtant même par moments avec un bon gros nanar comme on les aime.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 592 fois
1 apprécie

Autres actions de Nuclearoller La Mort en prime