👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

J'avais pourtant bon espoir et je pensais que Walt Disney Pictures allait continuer sur la dynamique de Raiponce. Les bonnes critiques fusaient d'un peu partout, j'y suis allé sans me méfier... douche froide ! Surtout quand je vois la moyenne du film sur Senscritique (ça fait longtemps que j'ai abandonné tout espoir avec allociné), je dois dire que je ne la comprends absolument pas et c'est rare. Bref tout cela méritait bien une critique pour expier ma rage de lire toutes ces louanges stipulant que c'est un super Disney. Si on continue sur une voie comme celle-là, nos futurs gosses ne seront pas gâtés !

Commençons par les points positifs, les personnage secondaires sont sympathiques Olaf et Sven Le Renne en tête (cependant même s'il est réussi, Sven est quand même une énorme redite de Maximus le cheval dans Raiponce avec ses comportements canins). L'univers d'Arendelle est réussi et met un peu d'originalité quand aux précédentes productions du studio. Le design des personnages principaux n'est pas mal non plus même si j'aurais préféré un film d'animation en dessin traditionnel (A ce propos, ça y est c'est définitivement fini le dessin ? l'avenir c'est l'infographie pour Disney maintenant ?). La Reine des Neiges n'est pas une catastrophe en soi, les petits aimeront toujours, mais pour les plus grands c'est une autre histoire. Passons maintenant aux deux gros défauts du film :

I) LES CHANSONS

Il n'y a pas vraiment de chansons, de thèmes propres à chaque personnage comme dans les anciens Disney. Il y a juste des chansonnettes poussées au gré des envies des personnages allant parfois de quelques secondes (WTF??) à plusieurs minutes. Il n'y a rien qui est vraiment posé, le film ne prend jamais le temps d'installer une vraie chanson. Résultat c'est brouillon et en plus les chansons sont mauvaises, je serai incapable de vous siffler l'air d'une seule d'entre-elles car elles se ressemblent toutes et ne se démarquent jamais les unes des autres. J'ai l'impression d'écouter de la musique commerciale de merde pour gamine de 13 ans alors qu'à la base Disney restait toujours sur des bases de chansons enfantines bien plus simple et qui illustraient le caractère ou la volonté des personnages en s'inspirant de différents courants musicaux. Voici quelques exemples pour illustrer mon propos de trois chansons Disney à trois époques différentes :
https://www.youtube.com/watch?v=scvqxzALSUk (La Petite Sirène)
http://www.youtube.com/watch?v=_IXSKwujXdw (Les Aristochats)
http://www.youtube.com/watch?v=hFXxxaE3HB8 (Blanche-Neige)
Il y'avait à chaque fois un vrai choix dans le style musical des chansons et elles pouvaient être très différentes au sein d'un même film. Ecoutez la chanson de Baloo et de Kaa dans le Livre de la Jungle, on voit tout de suite à qui on a à faire rien qu'avec la musique. Avec la Reine des Neiges, on a le droit à ça (attention je vous mets le thème le plus connu du film !) : http://www.youtube.com/watch?v=wQP9XZc2Y_c ou ça https://www.youtube.com/watch?v=qZyXjRkTshE . Bref aucune originalité dans les musiques, mais surtout et c'est bien pire, aucune personnalité pour les distinguer les unes des autres (ah oui sauf une potable avec comme par hasard un style défini, mea culpa... https://www.youtube.com/watch?v=3Y8K-kxkiw8 ).

II) L'HISTOIRE

L'énorme point noir du film, c'est simple c'est rempli d'incohérences. A partir de là je vais SPOILER l'histoire donc vous voilà prévenu. Je ne connaissais pas le conte d'Andersen, j'ai donc été me renseigner sur l'histoire originale étonné par tant d'incohérences. En fait, celle d'Andersen n'a pas grand chose à voir avec celle de Disney, je ne pourrai même pas comparer.

Déjà, dès le départ il y'a quand même un problème sur les relations familiales. Ok Elsa a peur de blesser les autres et passe son temps dans sa chambre de peur d'utiliser ses pouvoirs mais il me semble qu'avec ses gants c'est quand même pas une Tchernobyl en puissance, surtout à son plus jeune âge. Qu'elle limite les contacts avec l'extérieur ok mais de là à rester cloîtrée 10 ans sans sortir d'une chambre y'a quand même une marge, un château c'est grand quand même. Surtout que les parents ne se privent pas pour aller la voir et ça m'étonnerai franchement qu'ils l'aient encouragée à rester enfermer sans parler à personne. Ce serait même l'inverse vu le caractère assez bienveillant qui est montré d'eux au début du film. Bon passons sur le fait qu'Anna veut se marier avec Hans au bout du premier soir et que c'est complètement débile (deux ou trois plans avec ellipse sur une cérémonie en plusieurs jours auraient déjà rendu le tout un peu plus cohérent) encore une fois le film ne prend le temps de rien.

Ensuite lorsque le pouvoir d'Elsa est révélé au grand jour, elle s'exile et sa sœur la poursuit pour la ramener. Anna prend quand même le temps au passage de confier les rennes (sans mauvais jeu de mots) du royaume comme elle confierait un paquet de bonbons à ... Hans ! Le mec qu'elle connait depuis 12h et qui n'est même pas du royaume ! ils vont nous faire croire qu'il n'y avait pas un intendant, un ministre pour ça ? et si ce n'est pas le cas alors qui a régné entre la mort des parents et le couronnement d'Elsa (3 ans quand même) ?

Elsa arrive en haut d'une montagne et là elle pète un câble et utilise ses pouvoirs pour faire un énorme château de glace...(soupir). La nana vient de passer 15 ans à ne pas utiliser ses pouvoir, semblait apeurer dès qu'elle tapissait un peu sa chambre de glace sans pouvoir y remédier, et là tout d'un coup à peine arrivée le premier soir elle se transforme en Norman Foster puissance 10 avec sculptures, motifs et compagnie !!! Je ne sais pas moi, une petite séquence pendant plusieurs jours avec une phase d'apprentissage de ses pouvoir car c'était une question de survie n'aurait-elle pas été la bienvenue ? Y'A T'IL DES SCÉNARISTES CHEZ DISNEY ??? C'est drôle car à titre de comparaison il y a Dragons de Dreamworks qui est repassé pendant les vacances de Noël, et là Harold, quand il a recueilli son dragon il met du temps à savoir voler avec (gagner sa confiance, améliorer son matériel, apprendre à voler..), il se met pas direct dessus et en avant la musique. Ça prend quelques séquences en plus mais ça rend le tout tellement plus cohérent et crédible (et au final ce sont les meilleurs moments du film). Vous voyez où je veux en venir entre un bon et un mauvais film d'animation ? Car parfois (et je pense que c'est le cas ici) ça ne tient qu'à ce genre de détails... Il faut prendre le temps de raconter les choses bordel !

Il reste encore un paquet d'incohérences donc je ne vais évoquer que les plus grosses brièvement car ma critique est déjà trop longue :
- Pourquoi Hans se fait chier à aller secourir Anna dans la montagne s'il voulait prendre le contrôle du royaume ? Il n'avait qu'à l'a laissée crever là-haut. Ok admettons que c'est pour ne pas éveiller les soupçons. Dans le même genre, pourquoi il dévie l'arbalète du garde pour pas qu'il tue Elsa alors qu'il veut l'assassiner 10 minutes plus tard ??? Tout ça pour faire un mega twist de la mort après sans qu'on puisse s'en douter : le prince charmant c'est le méchant... Adieu cohérence !
- Pourquoi le colosse de glace s'évertue à poursuivre Anna et Kristoff alors qu'ils sont déjà en train de se barrer sachant que c'est ce que veut sa sœur et non pas les tuer ? Ok peut-être pour leur foutre définitivement les jetons mais de là à choper la corde où ils sont en train de descendre la falaise pour les remonter.
- Pourquoi Elsa semble surpris de revoir Olaf la seconde fois alors qu'elle vient de le recréer la nuit d'avant (cf. lien chansons plus haut) ? Qu'est-ce qu'il se passe, il a poussé avec le château sans qu'elle le sache ?
- Pourquoi Kristoff a-t-il été adopté par les trolls alors qu'il semblait avoir son clan au début du film (première séquence !!) ? Tout ça parce qu'une grognasse troll a dit "Je vous adopterai bien tous les deux" entre la poire et le fromage ?

Alors avec tout ça, je veux bien que ça soit un film de noël sympatoche pour les enfants... mais ne venez pas me dire que c'est un bon Disney.

sankaman71
4
Écrit par

il y a 8 ans

70 j'aime

32 commentaires

La Reine des Neiges
sankaman71
4

Coup de froid

J'avais pourtant bon espoir et je pensais que Walt Disney Pictures allait continuer sur la dynamique de Raiponce. Les bonnes critiques fusaient d'un peu partout, j'y suis allé sans me méfier.....

Lire la critique

il y a 8 ans

70 j'aime

32

La Reine des Neiges
Manon_L
4

Ca me laisse de glace (hoho)

En voyant les affiches et les bandes-annonces j'étais déjà moyennement emballée à l'idée d'aller voir ce film : une héroïne aux allures de poupée Barbie et un bonhomme de neige doué de parole plutôt...

Lire la critique

il y a 8 ans

53 j'aime

11

La Reine des Neiges
Cmd
8

Reine sereine, Sven ce renne

Malgré un coté comédie musicale un peu appuyé (trop par instant même si globalement les musiques et chansons sont cool), je me suis retrouvé sur le cul dès cette intro, devant ces coupeurs de glace...

Lire la critique

il y a 8 ans

53 j'aime

8

La Reine des Neiges
sankaman71
4

Coup de froid

J'avais pourtant bon espoir et je pensais que Walt Disney Pictures allait continuer sur la dynamique de Raiponce. Les bonnes critiques fusaient d'un peu partout, j'y suis allé sans me méfier.....

Lire la critique

il y a 8 ans

70 j'aime

32

Michael Kohlhaas
sankaman71
5

Une histoire à 2 CV

Quand je regarde l'affiche de Michael Kolhaas, elle rappelle quand même de manière assez nette celle de Braveheart, "Ah ouai ça fait longtemps qu'on a pas vu un bon petit film historique épique" me...

Lire la critique

il y a 9 ans

26 j'aime

8

Le Roi et l'Oiseau
sankaman71
6

Je l'ai vu trop tard

Un peu décontenancé par tant d'éloges à propos de ce film. Les influences sur le Château dans le Ciel de Myasaki sont évidentes de même que d'autres grandes œuvres ont influencé Le Roi et l'Oiseau...

Lire la critique

il y a 11 ans

22 j'aime

4