« Les portes du pénitencier »

Avis sur La Taularde

Avatar Krole L
Critique publiée par le

Une intellectuelle, belle et fière, rentre en prison pour avoir aidé son conjoint à s’évader. C’est la vie dans l’univers carcéral qui se déroule devant nous pendant plus d’une heure et demie. Le défi : trouver du beau dans du laid, dans la noirceur du monde des taulardes, présenter Sophie MARCEAU sans maquillage, habillée par Emmaüs. C’est brut, c’est brutal. La vie est brutale quand on attend un signe de l’extérieur qui ne vient pas (celui qu’elle couvre, qu’elle a aidé à fuir ne lui donne aucune nouvelle, aucun argent pour cantiner). C’est l’univers des détenues et des matonnes qui, elles, resteront toute leur vie active dans ces murs, sous les contraintes administratives, à gérer les problèmes d’intendance comme une livraison de papier toilette qui ne s’est pas faite, à gérer les conflits entre détenues, entre gardiennes et détenues. Un univers impitoyable où chacune cherche sa place pour survivre. L’intensité du film de d’Audrey ESTROUGO vient aussi du fait qu’il ait été tourné dans une prison désaffectée à Rennes, un lieu forcément chargé d’énergie.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 375 fois
4 apprécient

Autres actions de Krole L La Taularde