ENTRE MÉLO ET CLASSICISME

Avis sur La Voleuse de livres

Avatar Edgar Lagachette
Critique publiée par le

Pour une fois, un film sur la seconde Guerre Mondiale se penche sur le destin des personnes qui vivaient en Allemagne, et sur leur vision des choses et des événements tragiques. Souvent, les films traitent le thème à travers le point de vue des habitants des pays envahis, ou encore à travers le regard de soldats le plus souvent américains.

L'histoire est très jolie, il s'agit de celle de la petite Liesel, fille de dissidents communiste qui va être recueillie par un couple allemand, Hans et Rosa, en plein coeur de la Seconde guerre Mondiale. Au sein de cette famille, elle va apprendre à lire et développer une addiction pour cette passion qui lui permet de s'évader et de rêver dans ce monde souvent trop sombre pour une petite fille de son âge. Dans une époque où le livre était l'ennemi d'Hitler et de sa dictature, elle va se mettre à en voler afin de pouvoir continuer à vivre sa passion.

Parallèlement à cela, la famille va héberger un jeune juif, nommé Max, qui fuit la répression et le sort qui serait le sien sans leur aide. Liesel et Max vont s'entraider, et développer une relation touchante. La jeune fille va même le sauver grâce à la lecture alors que celui-ci est plongé dans le coma. C'est en se raccrochant aux histoires lues par la jeune fille qu'il est maintenu en vie, jour après jours, nuit après nuit.

Le scénario permet de véhiculer cette idée souvent oubliée, que même du côté allemand, il y avait des milliers de personnes qui souffraient de cette répression et s'y opposaient à leur manière. Certains allemands se questionnaient sur l'idéologie hitlérienne et ne prenaient pas comme acquis tout ce qu'on tentait de leur faire croire. Les actes braves et courageux de Liesel et de son père adoptif nous montrent la manière dont certains tentaient de s'opposer au régime en place et aux injustices du quotidien, par de petits gestes lourds de conséquences.

Pour sa première réalisation, Brian Percival, qui avait déjà oeuvré sur la série "Downtown Abbey", nous offre une mise en scène très classique et parfois trop lisse. On s'ennuie parfoi devant un film qui aurait pourtant pu être beaucoup plus enthousiasmant.

[...]

Le film nous offre donc un récit un peu trop sage et lisse de la vie dans l'Allemagne nazie. Si les prestations des acteurs sont enthousiasmantes, le réalisateur tombe dans certains pièges de l'adaptation d'un best-seller. En voulant rester fidèle au livre, il en oublie que le cinéma est un art différent qui nécessite souvent certaines adaptations, Souvent trop lourd, le film vous fera néanmoins passer quelques bons moments, et nous permet d'avoir une autre vision de la Seconde Guerre Mondiale .

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 933 fois
4 apprécient

Autres actions de Edgar Lagachette La Voleuse de livres