👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

Nathan Juran, ex-directeur artistique chez Universal et collaborateur du grand Richard Day sur des dizaines de métrages dont "Qu'elle était verte ma vallée" de John Ford, pour lequel il remportera un oscar, passe en 1952 derrière la caméra en signant un classique du cinéma gothique, "Black Castle" (avec Karloff). Après avoir signé, sur une période de cinq ans, plusieurs western sympathiques et l'attachant "Légende de l'épée magique", adaptation d'un épisode des Mille et Une Nuits, Juran se lance dans un genre très en vogue dans les années 1950 : le film d'insecte géant ! Sans parvenir à égaler les deux chefs d'oeuvre du temps, "Des monstres attaquent la ville" et "Tarantula", notamment en raison d'un budget beaucoup plus modeste, The Deadly Mantis aka La chose surgie des ténèbres n'en demeure pas moins un spectacle fantastique de qualité. Un avant-poste du progrès américain en Antarctique ne répond plus aux appels du commandement depuis plusieurs jours ; une équipe de récupération est alors envoyée sur place, mais ne peut que constater les dégâts et la mystérieuse disparition des scientifiques. Sur place, encore plus troublant; on retrouve une sorte d'immense patte qu'un célèbre paléontologue reconnaît comme étant une partie du corps d'une mante géante ! Cette dernière va bientôt s'attaquer à un gibier beaucoup plus nombreux et foutre le bordel en Amérique... Le scénario n'a rien de particulièrement original, même à l'époque, mais sa narration très sérieuse (la voix off qui explique en détail le système de radar U.S., etc.) apporte un cachet naïvement scientifique à cette série B et l'exposition relativement lente de la menace ménage efficacement le suspens. La créature créée par Fred Knoth est, en outre, remarquablement bien foutue.
Procope
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes Films (re)vus en 2012 et Animals + Insects Vs Mankind

il y a 10 ans

La chose surgit des ténèbres
Alligator
3

Critique de La chose surgit des ténèbres par Alligator

Ouf, grosse déception! C'est le genre de petits films que j'aime. A priori. Un cinéma de jeunesse. Or, je me suis légèrement emmerdé. Le scénario met du temps à s'installer. Les parlottes...

Lire la critique

il y a 9 ans

1 j'aime

La chose surgit des ténèbres
Procope
6

Critique de La chose surgit des ténèbres par Procope

Nathan Juran, ex-directeur artistique chez Universal et collaborateur du grand Richard Day sur des dizaines de métrages dont "Qu'elle était verte ma vallée" de John Ford, pour lequel il remportera un...

Lire la critique

il y a 10 ans

Paycheck
Procope
3
Paycheck

Critique de Paycheck par Procope

Une première heure très honnête, fidèle à la nouvelle et l'esprit de Philip K. Dick, maîtrisée, qui se transforme en quelques minutes en navet d'exception, enchaînant les scènes grotesques et les...

Lire la critique

il y a 10 ans

8 j'aime

Conversation secrète
Procope
8

Critique de Conversation secrète par Procope

Brillamment réalisé par un Coppola usant avec sobriété de techniques narratives audacieuses, The Conversation, Palme d'or à Cannes en 1974, davantage qu'un thriller paranoïaque comme les années 70 en...

Lire la critique

il y a 8 ans

7 j'aime

3

Brainstorm
Procope
8
Brainstorm

Critique de Brainstorm par Procope

Gros four lors de sa sortie en salles en 1983, « Brainstorm » demeure pourtant, quasiment trente ans plus tard, l'un des films fantastiques les plus originaux et passionnants jamais écrits. Premier...

Lire la critique

il y a 10 ans

6 j'aime