Vivez toutes les émotions du cinéma avec Orange

"I am fire! I am DEATH!"

Avis sur Le Hobbit : La Désolation de Smaug

Avatar Miamsolo
Critique publiée par le

Voici donc la seconde partie d'une trilogie qui prendra fin en 2014. Un an après Un Voyage Inattendu, Peter Jackson nous plonge à nouveau en Terre du Milieu avec cette Désolation de Smaug. Le premier était un divertissement sympathique mais n'arrivait pas à la cheville de la trilogie initiée par Peter Jackson en 2001, le film souffrant de longueurs et de passages bien trop enfantins. Néanmoins, cela restait un chouette film qui bénéficiait tout de même de quelques moments de bravoure!

Cette suite est selon moi meilleure, ça bouge enfin un peu et on s'approche tout doucement de la fin de l'aventure. Et pourtant, on ne peut pas dire que le film partait sur de bonnes bases. Les 30 premières minutes de cette suite sont brouillonnes. Cette première partie peine à trouver son rythme, et on se retrouve avec une succession de scènes qui ne se font même pas suite. L'enchainement de ces scènes est très mou, on y découvre de nouveaux personnages, mais ils sont à peine exploités. Je pense notamment à Beorn, dont l'apparition est inutile. On dirait presque que Jackson s'est senti obligé de mettre certains passages dans le film, parce qu'ils se trouvent dans le livre.

Heureusement, après cette première partie mollassonne, le film se réveille et nous offre enfin le spectacle pour lequel on est venu! Dès la scène de l'évasion dans les tonneaux, le film devient intéressant. On découvre de nouveaux personnages, comme Bard, ainsi que de nouveaux lieux, Lacville. Tout cela avant d'atteindre le point final du voyage: la tanière de Smaug, le dragon qui effraie la Terre du Milieu. Et il n'y a pas à dire, ce Smaug est le clou du spectacle! Le personnage est vraiment intéressant, malin et impressionnant. Ils ont voulu garder la surprise pour la fin, et ils ont eu raison de garder un maximum d'éléments secrets. La fin du film m'a tenu en haleine comme ce fut rarement le cas au cinéma. Et la toute dernière scène, avec la réplique finale de Bilbon, est tout simplement énorme et ne donne qu'une seule envie: voir le chapitre final!

Ce que j'aime avec le Hobbit, c'est que ce sont des films qui ne se prennent pas au sérieux. Si la trilogie de départ avait un fond très sombre, celle-ci joue la carte de la dérision. On peut ainsi passer d'une scène rigolote à une scène plus grave. Et ça passe assez bien.

Mis à part le début du film qui m'avait assez rebuté, j'émets également quelques réserves sur l'utilisation des effets numériques. Je l'avais déjà souligné lors de l'écriture de ma critique du premier opus, mais je trouve qu'il y a une utilisation bien trop fréquente des effets numériques, alors que la trilogie faisait la part belle aux décors réels et aux maquillages pour donner vie à des orques ou autres créatures. Ici, tout est fait à l'ordinateur, et cela rend certains passages peu crédibles. Je pense notamment aux elfes qui courent sur les branches des arbres. Mais parfois, l'utilisation de ces effets numériques est réussie, en atteste Smaug.

Bref, vivement la sortie du 3ème et dernier épisode de la trilogie, je suis impatient de voir comment cela se termine!

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 509 fois
3 apprécient

Le Hobbit : La Désolation de Smaug est une œuvre produite par Warner Bros©, découvrez la Room 237 de SensCritique.

Room 237

Miamsolo a ajouté ce film à 23 listes Le Hobbit : La Désolation de Smaug

Autres actions de Miamsolo Le Hobbit : La Désolation de Smaug