Avis sur

Le Jour le plus long

Avatar Gérard Rocher
Critique publiée par le

Le 6 juin 1944, les armées alliées débarquent en Normandie. L'attaque est soudaine, meurtrière mais efficace. Auparavant, tout avait été mis en oeuvre afin de réunir des moyens considérables en hommes et en matériel pour que cette opération périlleuse et osée ne soit pas un cinglant échec. C'est cette préparation, l'attente puis le grand jour qui nous sont décrits par cette oeuvre afin que personne n'oublie le terrible sacrifice de ces hommes dont beaucoup sont tombés pour sauver nos libertés. A Utah et Omaha Beach, à Ouistreham ou à Longues-sur-Mer à la Pointe du Hoc, à Arromanches ou à Sainte-Mère-Eglise ils sont tombés, ne s'attendant certainement pas à un tel carnage. Ce jour là, le sable a changé de couleur.

C'est un hommage des plus grandioses qui est rendu par ce film aux combattants des divers pays qui ont déferlés sur la Normandie en ce jour mémorable de notre histoire. En effet les allemands ne croient pas à une telle attaque et pourtant, lorsque le célèbre code: "Les sanglots longs des violons de l'automne..." se fait entendre dans le son nasillard de la radio, beaucoup savent déjà que le moment décisif va se jouer. Les soldats débarquent et s'écroulent sous les tirs de l'ennemi surpris par le lieu, la période et l'ampleur de cette invasion. La marine pilonne, les avions bombardent les alentours afin d'éviter que l'ennemi puisse s'organiser. Chacun à sa manière devient alors un héros car cet évènement ne doit sa réussite, outre le matériel considérable utilisé, que par une multitude de prouesses individuelles. La victoire est au bout du sacrifice; malgré tout celle-ci ne peut laisser qu'un goût amer lorsque l'on pense à toutes ces victimes tombées pour cette chère liberté . Que chacun sache en être digne!

Pas moins de quatre réalisateurs: Ken Annakin, Andrew Marton, Bernhard Wicki et Gerd Oswald se sont attachés à réaliser cette fresque produite par Darryl F. Zanuck et tirée de l'oeuvre de Cornelius Ryan. Plus de soixante-dix personnages clés, sans compter les figurants, participeront à ce tournage dont les plus prestigieuses stars de l'époque tels John Wayne, *Richard Burton, Sean Cnerony, Henry Fonda et autres... Le résultat est une parfaite et somptueuse réussite malgré le caractère un peu Hollywoodien de l'entreprise. On n'échappe pas aux grands échanges philosophiques au pied des falaises malgré le feu de l'ennemi ni aux rôles de complaisance et un peu inutiles justifiant la présence d'une star. Mais qu'importe car cela n'est qu'un détail dans cette débauche de moyens techniques pour célébrer le sacrifice de ces braves d'entre les braves. Le propos est convaincant et la reconstitution minutieuse sans oublier cette bande originale de Maurice Jarre qui nous trotte toujours dans la tête. Ce film inoubliable, spectaculaire et émouvant reste un incontournable du septième art à tel point que les recettes se monteront à 17 500 000 dollars rien qu'aux Etats-Unis.

Cette oeuvre magistrale, et dont la démesure est à l'échelle de la bravoure et du sacrifice de ces soldats livrés à eux-mêmes sur les plages de Normandie, on ne se lasse pas un instant de la revoir avec toute cette émotion, ce respect et cette admiration que l'on ressent à la vue de ces anonymes qui ont versé leur sang pour notre liberté. Profitons de celle-ci et tentons par tous les moyens de la sauvegarder car elle fut chèrement payée.

Extrait du film :
http://www.youtube.com/watch?v=DzRy4DH7Y_A

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1318 fois
46 apprécient · 3 n'apprécient pas

Gérard Rocher a ajouté ce film à 5 listes Le Jour le plus long

Autres actions de Gérard Rocher Le Jour le plus long