La haine de YouTube

Avis sur Le Manoir

Avatar Charles Petitdidier
Critique publiée par le

Depuis quelques temps, les poids lourds du Youtube Game français semblent s'intéresser à la fiction, dans un premier temps sur leur propre média, où des noms comme Cyprien ou John Rachid entre autres publient leurs courts métrages; et dans un second temps, au grand écran comme on a pu le voir avec "...Max et Léon" du Palmashow.
Et nous voilà avec un produit assez original puisqu'il rassemble des noms de différentes plateformes de Youtube avec Ludovik et Jérôme Niel du Studio Bagel (Canal +), Vincent Tirel de Suricates (Golden Moustache de M6) et des poids lourds indépendants comme Mister V (alias Yvick Letexier) ou Kemar (ancien du Velcrou de Norman et Hugo tout seul), scénariste du film, accompagné de sa chère et tendre Natoo.
Ces trois derniers noms ayant eux même rejoint le Studio Bagel, nous avons donc entre les mains un film qui porte plus l'étendard de Canal que celui de Youtube. Et c'est là qu'on rencontre un problème.

Depuis sa sortie, "La manoir" se fait joyeusement basher dans tous les sens. Mais pour quelle raison ?
Je dois avouer que j'étais moi même sceptique. Mais une dark-comedy -12ans remplie de comédiens plus habitués au podcast qu'au jeu de fiction pure, ça m'intriguait.

Et bah franchement, c'est cool.
Et pour deux raisons.

"Le manoir", c'est un film. Pas une longue vidéo Youtube distribuée au cinéma juste pour buzzer.

Déjà parce qu'un film c'est avant tout un scénario. Et il faut avouer que l'écriture de Kemar fait largement le travail.
On se retrouve avec une sorte de caricature de slasher années 90 - 2000, dont on retrouve tous les éléments: huis clos, bande d'amis, un tueur, le noir qui meurt en premier (je suis pas sûr qu'on puisse appeler ça un spoil du coup), la bonasse, le puceau, le gros con ... Bref une sorte d'hybride entre "Scream", "You're Next" et "South Park".
Oui, oui, South Park. Car il faut avouer que l'écriture humoristique du film est en grande partie assez pipi-caca, mais saupoudrée de petites fulgurances qui font que la sauce prend. Bref, même si on est loin de la finesse des films de Golden Moustache comme "Le gentil fantôme" ou "Les dissociés" (disponibles sur Youtube) on se marre. Une sorte de Scary Movie à la française.

Et ensuite parce qu'un film, c'est de la mise en scène. Et Tony Datis, c'est un réal, un bon.
L'ambiance est génial, gros travail de lumière dans le Manoir.
Et rien que par le découpage, on est se rend vite compte qu'on est pas dans un podcast. En début de film, Datis nous sert un un plan séquence aux petits oignons comme on les aime. Le mec se fait kiffer.
Et il gère plutôt bien son casting. Un peu de sur-jeu chez certains, comme Vanessa Guide, Ludovik ou Yvick (qui est quand même à mourir de rire par moment).
Mais en règle générale, tous font le taff. Mention spéciale à Vincent Tirel, énorme.
Dommage que certains cadres soit un peu ratés, mais rien de grave.

Mais alors, qu'est ce qui fait que le film se fait basher de la sorte ?
L'humour ? Ca pourrait se comprendre, tout le monde ne peut pas y adhérer.
Mais il faut avouer qu'on a surtout l'impression d'assister à un rejet de la tentative des petites stars du net de se porter au grand écran. Et c'est dommage puisqu'on est en présence d'un film, porté par Canal, et co-produit par Gaumont et la Belgique (sans la Belgique on aurait pas eu "Grave" ...), pas juste d'une vidéo entre potes tournée à la va vite.

Le public français fait alors preuve de mauvaise foi, il faut le dire. Car si YouTube avait existé il y a 30 ans, c'est surement par là qu'auraient commencé les Inconnus ...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 4397 fois
22 apprécient · 8 n'apprécient pas

Autres actions de Charles Petitdidier Le Manoir